Abdoulaye Diouf Sarr rassure : « Tous les CTE et hôpitaux sont dotés de Centrale d’oxygène »

COVID – 19 : Le chef du service des maladies infectieuses de l’hôpital Fann, Pr Moussa Seydi qui avait déclaré, dans une récente sortie que « l’hôpital Fann manque d’oxygène », continue à être démenti par les autorités sanitaires.

Après le directeur de ladite structure, c’est autour du ministre de la Santé et de l’Action sociale de balayer d’un revers de main ses allégations.

Abdoulaye Diouf Sarr persiste et signe « qu’il n’y a jamais eu de manque d’oxygène au Sénégal depuis le début de la pandémie du coronavirus, le 2 mars 2020 ».

« Malgré le fait qu’il y a cette 3e vague, la même manière que dans la 1ère  et la 2e, le système de la riposte est en train de prendre en charge, de la manière la plus correcte, la plus réactive, cette 3e vague », a précisé d’emblée le ministre  à l’émission l’Objection de ce dimanche, 25 juillet 2021. 
 
Par rapport au rumeur d’un manque d’oxygène dans les structures de santé, Abdoulaye Diouf Sarr dément : « Il n’y a jamais eu de rupture d’oxygène pour le Sénégal depuis le début de la pandémie ».

Pour Diouf  Sarr, «  il est important d’être face à une approche pédagogique et dire aux Sénégalais de manière claire ce qui se passe ». 

« Tous les CTE et les hôpitaux du pays sont dotés de Centrale d’oxygène »

Avant d’expliquer : «  nous nous sommes inscrits dans une perspective de doter les CTE ( Centre de traitement épidémiologique) de centrale d’oxygène. Qui produit de l’oxygène au niveau même de la structure. Quand on a vu que le besoin en oxygène pour cette pandémie est très, très important. On s’est dit de faire en sorte que tous les Cte soient dotés de centrale d’oxygène et tous les hôpitaux du pays sont dotés de centrale d’oxygène, 25 centres de santé sont dotés de centrale d’oxygène ».

Pour parer à toute éventualité, « on contractualise avec les structures qui produisent de l’oxygène pour stocker de l’oxygène afin de venir éventuellement en secours en cas de besoin », assure le ministre.
 
Diouf Sarr d’annoncer que présentement, en plus de la production endogène des structures, « nous avons un stock de plus 100.000m3 qui sont, aujourd’hui, disponibles, capable de venir de manière permanent le aux CTE ». 

TW médias

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.