Affaire de la grande pharmacie dakaroise: Les pharmaciens privés ferment leurs officines le 22 avril

SOCIÉTÉ : Les officines de pharmacie seront fermées vendredi prochain, de 8h à 15h. C’est le mot d’ordre du syndicat des pharmaciens privés qui exige le rétablissement du docteur Aicha Goudiam de la grande pharmacie dakaroise dans ses droits. 

Le syndicat des pharmaciens privés du Sénégal a décidé de traduire ses menaces en actes. Ainsi, ils ont décidé de fermer leurs officines le vendredi prochain. Cela pour contraindre le gouvernement à rétablir leur collègue le docteur Aïcha Goundiam Mbodj dans ses droits et le départ immédiat de l’actuel directeur de la pharmacie et du médicament.

Face à la presse ce vendredi à leur siège à Mermoz, le docteur Elimane Ibrahima Kane, a d’emblée indiqué :

« Nous avons tenu une assemblée générale le 09 avril dernier suite à la décision illégale et surprenante du ministre de la Santé et de l’action sociale d’abroger l’arrêté portant autorisation pour Mme Aicha Goundiam Mbodj d’exploiter l’officine de pharmacie dénommée « Grande pharmacie dakaroise » sise au Plateau ».

Le syndicat des pharmaciens privés du Sénégal voudrait faire noter qu’il a tout mis en œuvre pour parvenir à « un règlement pacifique » de ce problème, ceci dans l’intérêt des populations et pour la préservation de l’image des institutions en charge du secteur pharmaceutique.

Le vice-président du syndicat des pharmaciens privés du Sénégal rappelle que devant le refus du directeur de la pharmacie et du médicament et après l’arrêté ministériel autorisant le transfert de la pharmacie Nation sur le site de la grande pharmacie dakaroise, le syndicat a adressé à deux reprises un courrier au ministre de la Santé pour lui signifier le caractère illégal de sa décision.

Devant le parti pris flagrant et la détermination affichée de nos autorités et de l’impression à imposer leur forfaiture, le bureau du syndicat des pharmaciens privés du Sénégal a décidé d’avoir recours à l’Assemblée souveraine pour se voir dicter la conduite à tenir.

« Ainsi nous réclamons le rétablissement de Docteur Aïcha Goundiam Mbodj dans ses droits et le départ immédiat de l’actuel directeur de la pharmacie et du médicament », a dit le pharmacien.

« Nous avons pris des résolutions à savoir adresser un courrier au président de la République pour dénoncer les agissements du ministre de la Santé, du directeur de la pharmacie et du médicament ainsi que de l’Ipres et demander son arbitrage », a-t-il énoncé. Mieux, M. Kane prévient que le syndicat va procéder à la baisse des rideaux le vendredi 22 avril entre 8 heures de 15 heures.

« Celle-ci sera renouvelée autant de fois que nécessaire pour une durée de 24 heures et ceci jusqu’à satisfaction de nos revendications », a averti le porte-parole du jour.

Qui invite tous les pharmaciens d’officine au Sénégal à être mobilisés solidaires et à respecter le mot d’ordre lancé pour le vendredi 22 avril.

TW médias

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.