Affaire du bébé mort « brûlé » à la clinique de la Madeleine: le Directeur, le pédiatre, l’infirmière et la nurse arrêtés

SOCIÉTÉ : Du nouveau dans l’affaire du nouveau-né mort « brûlé » sur la table de photothérapie de la clinique de la Madeleine.

 Convoqués lundi dans les locaux du Commissariat du Plateau, suite à la plainte déposée par le couple Saleh, parents de la victime, le directeur de la structure sanitaire Mouhamed Aïdibé, le pédiatre Hussein Joubaïly, l’infirmière et la nurse ont été placés sous mandat de dépôt sur ordre du procureur de la République. 

Ils sont poursuivis pour «  homicide involontaire ». En effet, Roya Saleh, un bébé de sexe féminin de trois jours, est née avec une jaunisse (maladie qui rend la peau des nouveau-nés jaunâtre).

Elle a été placée sous photothérapie (lumière UV). Des séances de deux heures espacées d’une heure avaient été préconisées par le pédiatre. Après deux séances, le bébé a été ramené à sa maman avant d’être repris vers les coups de 22 heures par la nurse pour une troisième photothérapie. 

Mais, le lendemain, samedi, à la place d’un bébé, c’est un cadavre qui a été remis à ses parents sans plus de détails sur ce qui s’est réellement passé. Une expertise ordonnée suite à la plainte déposée par le couple Saleh, a permis de découvrir que l’enfant est mort suite à des brûlures étendues sur le corps avec asphyxie secondaire.

Selon L’Observateur, durant toute la journée du lundi, le couple Saleh a guetté, en vain, la dépouille de leur bébé afin de faire leur deuil. Mais jusqu’à 21 heures, aucune nouvelle ne leur a été communiquée sur le corps de leur enfant.

TW médias / Pressafrik.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.