Affecté par la mort d’Amadou Gon, Blaise Compaoré sort de sa cachette

INTERNATIONAL : La mort du Premier ministre ivoirien, Amadou Gon Coulibaly a secoué le cercle des hommes politiques d’ici et d’autres contrées. Sans doute affecté comme nombre d’eux, l’ancien président Burkinabè, Blaise Compaoré s’est rendu chez le défunt en vue d’y transmettre ses condoléances.

C’est un coup dur pour le paysage politique ivoirien et africain. Après les nombreux hommages rendus par des acteurs politiques du continent et d’autres contrées, c’est au tour de Blaise Compaoré de manifester sa désolation à la famille endeuillée.

Blaise Compaoré, ancien président burkinabè en exil en Côte d’Ivoire depuis sa chute, en octobre 2014 s’est rendu dimanche 12 juillet à la résidence du désormais ex-premier ministre de Côte d’Ivoire en compagnie de son épouse, la Franco-Ivoirienne Chantal Terrasson de Fougères en vue de transmettre ses condoléances à la famille éplorée.

C’est à peine, s’il n’a pas coulé des larmes, tant il paraissait affecté par la nouvelle réalité, rapportent les médias locaux.

Le 8 juillet 2020, Amadou Gon Coulibaly est décédé, six jours seulement après son retour de la France où il avait été conduit de toute urgence pour question de santé.

Celui qui avait été choisi comme candidat officiel de la coalition au pouvoir, RHDP, pour l’élection présidentielle d’Octobre prochain sera inhumé vendredi 17 juillet 2020 dans sa ville natale Korhogo, au Nord de la Côte d’Ivoire.

TW médias

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.