Afrique du Sud: Johnny Clegg fait ses adieux à la scène

C’est avec le morceau « Asimbonanga » que Johnny Clegg est devenu une star mondiale à la fin des années 1980

Le musicien sud-africain Johnny Clegg va prendre sa retraite. A 64 ans, celui qui a incarné la résistance à l’apartheid sur les scènes musicales du monde entier a entamé sa tournée d’adieu. Le Cap la semaine dernière, Johannesburg cette semaine. L’artiste se rendra ensuite en Grande-Bretagne, en France, à Dubaï, aux Etats-Unis et au Canada. En France, Johnny Clegg se produira notamment au festival Les Escales, à Saint-Nazaire, fin juillet.

C’est avec le morceau « Asimbonanga » que Johnny Clegg est devenu une star mondiale à la fin des années 1980. Le titre rend hommage à Nelson Mandela, alors incarcéré depuis plus de vingt ans. A travers le monde, le morceau devient le symbole de la lutte contre l’apartheid.

Johnny Clegg, le Zoulou blanc amoureux des chants et danses africaines aura bravé pendant des années le régime de ségrégation en jouant aux côtés de musiciens noirs.

Trente-cinq ans de carrière et plus de cinq millions d’albums vendus plus tard, il a baptisé sa tournée d’adieu « Le dernier voyage ». Une tournée très largement autobiographique. Atteint d’un cancer, Johnny Clegg explique vouloir faire ses adieux tant qu’il en est encore capable.

LIRE LA SUITE

T W / Culture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.