Ag Bby Rufisque : Bataille Locales en jeu

POLITIQUE : On n’y est pas encore, mais Benno bokk yaakaar de Rufisque a déjà l’esprit aux élections territoriales. Seulement, l’Assemblée générale de remobilisation, organisée par Oumar Guèye et Cie qui veulent rafler les 12 communes, n’a pas fait que des heureux. Certains dénoncent la «mise à l’écart» de Ismaïla Madior Fall et de Ndiagne Diop.

 C’est la remobilisation des troupes à Benno bokk yaakaar qui se projette déjà sur les Territoriales qui doivent se tenir au plus tard le 31 janvier 2022. Le mot d’ordre a été donné samedi par le coordonnateur départemental de la majorité présidentielle lors d’une Assemblée générale au terrain Pape Bouba Diop (Rufisque-Ouest). «Nous sommes très satisfaits de la tenue de cette Assemblée générale.

9 maires, le président du Conseil départemental et des députés ont pris part à cette rencontre. Ce que nous retenons, c’est que la coalition Bby, debout comme un seul homme, réaffirme son engagement indéfectible auprès du Président Macky Sall», a expliqué le ministre Omar Guèye. Qui ajoute : «La coalition est déjà prête pour les échéances futures et se fixe comme ambition de gagner toutes les collectivités territoriales du département de Rufisque aux prochaines élections.» Le maire de Sangalkam a fait savoir que la coordination va s’investir pour la mise en œuvre des politiques de l’Etat, notamment en ce qui concerne les 450 milliards francs destinés aux jeunes. Sur ce sujet, le maire de Diamniadio, Mama­dou Moulaye Guèye, a appelé à une distribution équitable.

La «mise à l’écart» de Ismaïla Madior Fall et Ndiagne Diop fait râler
Le lendemain de cette rencontre qui a enregistré la présence de 9 maires autour du coordonnateur départemental Omar Guèye, et du président du Conseil départemental Souley­mane Ndoye, d’autres responsables du parti présidentiel sont montés au créneau pour dénoncer la mise à l’écart de certains grands responsables de l’Apr. «Samedi, ils ont convoqué une Assemblée générale au nom de Bby. Et aujourd’hui, tout le monde s’est rendu compte que c’est l’Ag la plus impopulaire du Sénégal», a soutenu dimanche Matar Ndoye, responsable de l’Apr dans la commune de Rufisque-Ouest. Lui et plusieurs de ses camarades de parti s’étaient en fait donné rendez-vous pour «diagnostiquer le problème qui se pose dans le parti et qui commence à perdurer». «C’est un problème réel que personne ne peut esquiver. Nous avons constaté que les responsables qui gèrent le parti au niveau départemental trouvent toujours une excuse pour ne pas associer certains grands responsables de l’Apr», a-t-il argumenté. Citant parmi ceux-là le ministre d’Etat Ismaïla Madior Fall et le député maire de Bambylor Ndiagne Diop, Matar Ndoye et Cie promettent de porter le combat pour que ces derniers puissent «recevoir la respectabilité» qui sied. «Comment un responsable de la trempe du ministre Ismaïla Madior Fall, membre du Secrétariat exécutif national, peut être invité à une Ag par un simple coup de fil ? Comment un responsable comme Ndiagne Diop, qui se trouve être l’un des plus grands mobilisateurs du département, peut être convoqué de la sorte ?», s’est-il interrogé. Avant de lier ce supposé échec de l’Ag qu’il clame à la mise à l’écart de IMF et Ndiagne Diop. A noter que les deux responsables, n’ayant pas participé à la rencontre de dimanche, ont envoyé de fortes délégations pour les représenter. Comme pour dire qu’ils partagent la vision des organisateurs qui ont promis désormais de faire face au coordonnateur départemental Ou­mar Guèye.

Par Alioune Badara NDIAYE(Correspondant)
abndiaye@lequotidien.sn

TW médias

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.