Aménagement de la Corniche Ouest : Dakar fait sa mue

Les abords de la plage de Koussoum ont subi un véritable lifting. L’espace est désormais doté d’un cadre agréable avec la présence d’espaces et d’activités de détente.

Ce renouveau entre dans le cadre du projet d’aménagement de la Corniche Ouest allant de Koussoum jusqu’à Ouakam à la Mosquée de la Divinité. Initiateur de ce projet, le Président de la République, Macky Sall a effectué une visite à la plage de Koussoum, ce jeudi, afin de contempler le rendu. « Ce programme entre dans le cadre du programme Sénégal propre, Sénégal zéro bidonville, parce que nous devons moderniser notre cadre de vie et vous voyez qu’avec ces aménagements, on peut donner un autre visage de Dakar », lance le Chef de l’Etat.

Le Président a, par ailleurs, annoncé la construction prochaine du mémorial de Gorée « pour un devoir de mémoire vis-à-vis de la traite négrière ». Soucieux de la préservation de cet acquis, le Chef de l’Etat a exhorté les différents élus locaux des quartiers bénéficiant de ce programme à s’engager dans l’entretien pour que « cet espace puisse être pérenne afin que les populations en profitent pendant longtemps ».

Maître d’œuvre de ce projet, l’Agence d’Exécution des Travaux d’Intérêt Public (AGETIP) ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. « La plage de Koussoum, c’est une des séquences de cet ambitieux projet d’aménagement de la corniche Ouest de Dakar, déclare le Directeur général de l’agence El Hadji Malick Gaye. Le projet a 4 composantes et 5 séquences. Les composantes de ce projet se déclinent comme suit : il y a des travaux maritimes pour protéger les côtes qui étaient menacées par l’érosion côtière ; il y a des travaux de régénération des plages ; faire de l’aménagement paysagé et surtout, faire revenir la verdure. Jadis, la région de Dakar s’appelait la région du Cap-Vert parce qu’elle avait beaucoup de verdure, cette verdure avait disparu et nous allons essayer de la faire revenir ».

2000 palmiers, 700 000 arbustes

La structure compte accorder une attention particulière au reboisement à travers la plantation de 2000 palmiers, 700 000 arbustes et la mise en place d’espaces gazonnés. L’autre ambition de ce projet, et pas des moindres, est l’installation de mobilier urbain. « Sur le parcours de la corniche, il y a beaucoup d’équipements sportifs surtout de musculation mais dans une anarchie totale. Nous allons essayer d’organiser cette activité autour d’un long dragon de 300 mètres sur plusieurs niveaux qui aura la capacité de tous ces appareils qui jalonnent le parcours de la corniche », détaille, le directeur général de l’Agetip. Une nouvelle qui va, sans doute, plaire aux amateurs de moments de détente au bord de mer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.