Après Idy, Gakou au Palais

POLITIQUE : A la réunion du Secrétariat exécutif national de l’Apr, il a été aussi question de l’arrivée de nouvelles forces de l’opposition dans la mouvance présidentielle.

Le Président Sall a confirmé que Malick Gakou sera à la présidence de la République. Sans préciser le poste qu’il occupera.

Le Secrétariat exécutif national (Sen) de l’Apr s’est réuni vendredi dernier. Il y a eu le communiqué officiel qui a évoqué la situation interne du parti présidentiel. Mais il y avait aussi, bien évidemment, des points qui ne pouvaient figurer dans un communiqué. Macky Sall n’a pas, en effet, fini son processus d’ouverture aux forces de l’opposition. Et quand ça vient du président de la République lui-même, on peut se passer alors du conditionnel. Le Quotidien a appris que Macky Sall a informé ses camarades de son intention d’élargir sa majorité à Malick Gakou qui va rejoindre le Palais. Le chef de l’Etat n’a pas précisé le poste qu’il réserve au leader du Grand parti (Gp), mais la presse a plusieurs fois annoncé qu’il serait ministre d’Etat. Jusqu’ici, Gakou était annoncé parmi les opposants devant rejoindre la mouvance présidentielle, après Idrissa Seck et ses hommes, mais aussi Oumar Sarr et ses camarades de Suqali. Le Président Sall continue ainsi d’étoffer sa majorité et, donc, de dégarnir les rangs de l’opposition. C’est là donc une des discrétions du Sen post-re­ma­niement ministériel et institutionnel qui a vu le départ de plusieurs pontes de l’Apr.

«Le Président a salué la présence des responsables du parti qui n’ont pas été reconduits dans le gouvernement, en rappelant que la réorganisation et l’ouverture constituent un tournant important qui a entraîné des changements inhérents au fonctionnement de l’Etat qui, pour douloureux qu’ils puissent être, ne devraient nullement constituer des causes de rupture dans le compagnonnage politique», avait dit Macky Sall dans le communiqué ayant sanctionné le Sen. Amadou Ba, Aly Ngouille Ndiaye, Oumar Youm, Boun Abdallah Dionne, limogés du gouvernement de «recentrage du dispositif de pilotage de l’action publique», de la «consolidation de la coalition Benno bokk yaakaar», de «l’ouverture aux autres forces de l’opposition et le rajeunissement des membres de l’équipe», étaient présents à cette rencontre. L’absence de Aminata Touré ne peut être une surprise après qu’elle a littéralement «oublié» le nom du Pré­sident Sall dans ses remerciements lors de son départ du Cese.

TW médias 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.