Arnaque dans Facebook : Les précisions de Mansour Dieng !

La plupart des comptes rendus que nous avons lu comportent non seulement des  erreurs sur les chiffres,  sur les noms et, plus graves, sur le modus operandi.

Nous avons l’impression que des quotidiens et sites ont tout faux d’envoyer, dans les salles d’audiences, des stagiaires ou ‘’journalistes’’ sans expérience  et qui sont loin  de pouvoir servir ce métier.

La plupart des comptes rendus que nous avons lu comportent non seulement des  erreurs sur les chiffres,  sur les noms et, plus graves, sur le modus operandi.

Nous précisons, ici et maintenant, que nous n’avons été ni ferrés, ni escroqués sans le savoir. Ceux qui ont lu l’Observateur et Libération du jeudi 23 novembre  qui étaient au cœur de l’affaire pour avoir été prévenus d’avance, ont bien compris que nous avons infiltré le réseau du gang  de Facebook après qu’une de nos connaissances, qui a été victime, nous en a parlé. Ce dernier qui se trouve être une personnalité, ne pouvait ni porter plainte, ni s’extérioriser pour ne pas faire l’objet d’un lynchage médiatique. Il pensait à  l’effet que ça allait faire par rapport à sa famille, ses proches et son travail. En quelque sorte, il ne voulait pas mourir idiot.

C’est  en moment que  nous avons décidé d’agir pour aider à neutraliser cette faune qui gangrène la société. En collaboration avec un commissaire de police, dont nous tairons le nom, et  Mamadou Seck de l’Obs qui se trouve être un excellent journaliste d’investigation, nous avons mis en place un modus operandi et un dispositif qui nous ont permis de les cueillir et de les arrêter comme dans un film.

Alors tout ce que nous avons eu à envoyer ou à faire était fait exprès et à bon escient. Aux jeunes reporters qui ont du mal à faire des comptes-rendus fidèles, nous les conseillons de retourner en classe, ou de  se faire   mieux encadrer. Car le journalisme est un Métier !

Mansour DIENG
Directeur de Icône magazine

T W / Contribution 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.