Arrestation Dame Mbodj: le G20 sonne la révolte et décrète une journée noire

POLITIQUE : Les syndicats membres du G20 haussent le ton suite à l’arrestation de Dame Mbodj samedi. Ils décrété un mot d’ordre de grève pour exiger la libération de leur camarade.

«La plénière des secrétaires généraux et plénipotentiaires du G20 témoigne sa compassion et sa solidarité au camarade Sg Dame Mbodj ainsi qu’à tous nos collègues enseignants détenus pour les mêmes raisons ; décrète une grève de 24 heures ce lundi 1er mars 2021 ; déclare la journée du lundi 1er mars journée noire», déclarent les syndicalistes.

Dans le communiqué de presse, cette coalition de près de 25 syndicats d’enseignants, a appelé tous les enseignants et enseignantes, à travers toutes les coordinations départementales et régionales, à la mobilisation. Ce, pour faire libérer leurs collègues et exiger le respect des droits de jouir des libertés d’expression et de manifestation pacifique.

Le G20 a «dénoncé fermement» ces arrestations «arbitraires et abusives» exercées contre les citoyens en général et contre leurs collègues enseignants. Arrestations «qui constitue des signaux inquiétants de recul des droits acquis depuis belles lurettes», martèlent-ils.

Ils se sont inquiétés des conséquences de ces entraves répétées aux libertés individuelles et collectives sur la stabilité, la paix sociale et de la sécurité des citoyens et de leurs biens.

TW médias

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.