Assemblée nationale : les détails des alléchantes offres de Benno aux députés WalluC’est Mamadou Lamine Thiam qui vend la mèche. Les députés de Wallu Sénégal feraient l’objet d’une cour assidue de la part du camp présidentiel, qui souhaite les attirer dans le camp de Benno Bokk Yakaar à l’Assemblée nationale. «Beaucoup de nos députés nous ont informés qu’ils ont été approchés par le pouvoir. Ils font remonter l’information dès qu’ils reçoivent un coup de fil», révèle dans L’Observateur de ce vendredi le responsable du PDS, élu lors des Législatives du 31 juillet dernier. Le dernier épisode de ces tentatives de débauchage a eu lieu mardi dernier, selon Mamadou Lamine Thiam. Les membres de Wallu étaient à bord du bus qui les transportait pour leur tournée dans les foyers religieux. «Quelqu’un m’a montré des appels émanant de gens du pouvoir et les messages qui ont suivi», révèle le responsable libral. Quid des propositions faites aux députés ciblés ? Elles sont alléchantes. «On leur propose de rejoindre le pouvoir, d’être reçus par tel ou tel autre responsable, souffle Mamadou Lamine Thiam. On leur dit : ‘On va te donner tant de millions de francs CFA, on va te faire tel et tel recrutement. On peut recruter 20 personnes pour toi’.» Il ajoute : «Ils ont pris des renseignements autour des députés. Je suppose que la plupart sont des courtiers. Rares ont été ceux qui m’ont donné le nom d’une haute personnalité. Les hautes personnalités ont appelé au tout début. Mais là, ce sont des courtiers qui circulent pour proposer de faciliter des audiences. Mais nous restons sereins parce que nous avons affaire à des gens d’honneur.»

C’est Mamadou Lamine Thiam qui vend la mèche. Les députés de Wallu Sénégal feraient l’objet d’une cour assidue de la part du camp présidentiel, qui souhaite les attirer dans le camp de Benno Bokk Yakaar à l’Assemblée nationale. «Beaucoup de nos députés nous ont informés qu’ils ont été approchés par le pouvoir. Ils font remonter l’information dès qu’ils reçoivent un coup de fil», révèle dans L’Observateur de ce vendredi le responsable du PDS, élu lors des Législatives du 31 juillet dernier.

Le dernier épisode de ces tentatives de débauchage a eu lieu mardi dernier, selon Mamadou Lamine Thiam. Les membres de Wallu étaient à bord du bus qui les transportait pour leur tournée dans les foyers religieux. «Quelqu’un m’a montré des appels émanant de gens du pouvoir et les messages qui ont suivi», révèle le responsable libral.

Quid des propositions faites aux députés ciblés ? Elles sont alléchantes. «On leur propose de rejoindre le pouvoir, d’être reçus par tel ou tel autre responsable, souffle Mamadou Lamine Thiam. On leur dit : ‘On va te donner tant de millions de francs CFA, on va te faire tel et tel recrutement. On peut recruter 20 personnes pour toi’.»

Il ajoute : «Ils ont pris des renseignements autour des députés. Je suppose que la plupart sont des courtiers. Rares ont été ceux qui m’ont donné le nom d’une haute personnalité. Les hautes personnalités ont appelé au tout début. Mais là, ce sont des courtiers qui circulent pour proposer de faciliter des audiences. Mais nous restons sereins parce que nous avons affaire à des gens d’honneur.»

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.