[ AUDIO ] Contributions: Le théâtre ne cherche pas forcément à faire rire.

CONTRIBUTIONS: Le mois de ramadan est souvent utilisé par les chaines de télévision pour aller à la pêche aux annonceurs et, pour y arriver, proposent de mini-séries pour divertir les téléspectateurs. Cependant, la qualité est parfois douteuse quand les comédiens se mettent dans la tête que les téléspectateurs doivent forcément rire de leurs prestations. Ce qui n’est pas l’objectif premier de l’art dramatique.

Le but du théâtre, puisque tout téléfilm est considéré comme une façon de faire du théâtre, n’est pas forcément de faire rire le public. Il cherche certes à divertir, mais divertir n’est pas forcément faire rire. Le théâtre doit aussi pousser à réfléchir, à se poser des questions, à éduquer, à informer et à sensibiliser. Cependant, toutes ces fonctions que nous venons d’énumérer, et la liste est loin d’être exhaustive, ne semble pas être bien comprise par tous ceux qui veulent faire de l’art dramatique leur métier. Pour s’en convaincre, il suffit de regarder les nombreuses séries proposées par les chaines de télévision pendant le ramadan.

Peu d’entre elles sortent du lot, la plupart voulant coûte que coûte créer un comique qui finit par tomber dans le ridicule. En effet, à force de vouloir forcer un rire, on finit par faire perdre son essence à cet art si noble. Le rire ne se décrète pas, il ne se force pas, il doit venir spontanément à la suite de propos ou du jeu des acteurs et le comique peut reposer sur les actions ou les paroles. Mais que nenni. Les réalisateurs se contentent de créer des personnages typés, déconnectés de la vraie réalité ou vivant dans un monde parallèle apparenté aux zones rurales, s’habillant de façon exotique et ayant des propos ou des comportements en inadéquation avec la réalité que nous vivons. Finalement, on se retrouve avec des acteurs qui confondent faire le bouffon et faire du théâtre qui ne se rendent pas compte que ce « typage » les loge dans un personnage dont ils auront plus tard du mal à se départir.

Par ailleurs, faire dans l’art dramatique demande aussi un jeu d’acteur bien précis, une intrigue intelligente, progressive sans compter les éléments extra dont le décor, les costumes, les postures et les attitudes qui informent aussi sur la trame de l’histoire à raconter. L’une des grandes difficultés est certainement de créer une histoire intéressante qui puisse accrocher les téléspectateurs. Au lieu de cela, on se retrouve avec la même histoire racontée dans toutes les séries télévisées, avec les mêmes personnages sans qu’on ait l’impression d’avoir avancé épisode après épisode. Le second gros problème sera certainement le jeu des acteurs qui confondent farce et théâtre. Il s’agit pour certains de jouer au bouffon dans le but de faire rire de soi et de ses défauts.

Tout ceci est désolant parce que ce moment aurait aussi pu être utilisé pour reprendre le patrimoine religieux et permettre aux téléspectateurs de découvrir ou de redécouvrir les épisodes les plus importants de l’histoire des religions d’ici et d’ailleurs. Par ailleurs, on peut regretter que l’héritage que les générations précédentes nous ont laissé au regard de la filmographie de Daraay Kocc ou de Jamonoy Tey. Ces comédiens d’un autre temps n’avaient pas besoin de jouer à se ridiculiser, mais arrivaient à décocher un rire au plus grognon des téléspectateurs. Les histoires racontées avaient du sens et avaient pour objectif de mettre en lumière les tares de la société et de dénoncer les mauvais comportements de nos concitoyens.

L’art dramatique s’apprend et il y a des écoles pour cela dont l’Ecole nationale des Arts d’où sont sortis de grands comédiens, comédien devant être entendu ici comme celui qui joue un rôle et non comme celui qui fait rigoler. A défaut, les gens peuvent apprendre en adhérant aux troupes théâtrales traditionnelles où ils apprennent à jouer non un rôle, mais des rôles. Heureusement pour nous que des comédiens comme Mor Ndiaye, alias Wadioubakh ou Diogoye Sène ont élevé le niveau.

Mamadou DRAME

 

T W médias

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.