Avenir Senegaal Bi Nu Begg et l’emploi des jeunes

SOCIÉTÉ : La plateforme Avenir Senegaal Bi Nu Begg ne croit pas aux promesses du gouvernement pour l’emploi des jeunes.

En réunion samedi dernier sous la présidence du coordonnateur national, Dr Cheikh Tidiane Dièye, le secrétariat politique national a indiqué que les financements annoncés par le gouvernement, énième promesse faite à la jeunesse par le Président Macky Sall, seront encore sans lendemain. Dr Cheikh Tidiane Dièye et Cie pensent que le jeu est faussé dès le début. Puisque les orientations déclinées par le gouvernement sont bâties sur des hypothèses fausses sur les véritables besoins et aspirations des jeunes.

En outre, ils considèrent que les mécanismes qui produisent et entretiennent la mal gouvernance, la corruption et le clientélisme politique qui, jusqu’ici, ont plombé tous les fonds destinés à la jeunesse et à l’emploi, sont encore bien en place, fermement tenus par des politiciens du parti au pouvoir. Dans la même veine, le secrétariat se désole que les programmes de financement antérieurs ne soient pas audités et évalués pour comprendre les causes profondes de leurs échecs répétitifs afin de les corriger.

Avenir Senegaal Bi Nu Begg et la cachette des forces obscures

Restons à la réunion du secrétariat politique de la plateforme Avenir Senegaal Bi Nu Begg qui demande au gouvernement s’il maintient toujours sa déclaration sur l’existence de forces obscures lors des manifestations violentes.

Si les autorités maintiennent leurs déclarations, qu’elles disent alors au peuple où se trouvent ces forces obscures en ce moment.

«Sont-elles déjà ressorties du territoire ? Si oui, pourquoi les a-t-on laissées filer?

Si au contraire elles sont toujours dans le pays, dans quelles villes, quels quartiers se trouvent-telles?

Pourquoi les services de sécurité ne les arrêtent-elles pas?», s’interrogent Dr Dièye et ses camarades. Par ailleurs, ils félicitent l’opposition, les mouvements citoyens et associations de la société civile, qui ont su, en temps opportun, organiser les résistances du peuple en mettant en place le Mouvement pour le Défense de la Démocratie (M2D).

Avenir Senegaal Bi Nu Begg entend œuvrer inlassablement pour faire de ce mouvement une véritable force de défense de la démocratie et de l’État de droit au Sénégal.

TW médias

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.