Barça: Bartomeu a démissionné de son poste de président

SPORTS : Josep Bartomeu, le président du FC Barcelone, a démissionné officiellement ce mardi soir. Sous le feu des critiques, il était visé par une motion de censure. Sans doute a-t-il souhaité y échapper.

Coup de tonnerre au siège du Barça. Visé par une motion de censure, l’actuel président du FC Barcelone Josep Bartomeu a présenté sa démission au conseil d’administration du club ce mardi. Le président quitte ainsi le club en même temps que l’ensemble de ses collaborateurs. Josep Bartomeu et le comité de direction étaient pris dans une tempête durable depuis le début de l’année 2020, laquelle a redoublé d’intensité après la gestion du départ avorté de Lionel Messi, qui aura fait beaucoup de mal au mandat de Josep Bartomeu.

Un club lourdement endetté

La veille encore, Bartomeu assurait pourtant n’avoir jamais eu l’intention de démissionner, arguant que “serait le pire moment pour abandonner le Barça”. Il est vrai que le club catalan, s’il a entamé sa reconstruction sur le plan sportif avec l’arrivée d’un nouvel entraîneur qui aura débarqué avec des idées neuves et la ferme intention de les appliquer, est aussi très lourdement endetté. La pandémie affecte lourdement la santé économique du Barça, qui a revu son budget prévisionnel 2020-2021 à la baisse. 

Le désormais ex-président Josep Bartomeu avait jugé lundi qu’il n’avait “pas de raison” de démissionner, pas même à cause de l’affaire Messi. Il semblerait qu’il en ait trouvé une, finalement. Jusqu’à présent, le gouvernement régional catalan avait refusé de se prononcer en faveur d’un report du vote lié à la motion de censure, prévu les 1er et 2 novembre, malgré les demandes insistantes des dirigeants du Barça, la pandémie de Covid-19 et l’état d’urgence sanitaire décrété jusqu’en mai 2021 en Espagne.

Josep Bartomeu avait été investi à la présidence du Barça après la démission de Sandro Rosell en 2014. Un an plus tard, le club catalan avait réalisé le plus grand exploit de son mandat avec un triplé, le deuxième dans l’histoire du club, après la victoire en finale de la Ligue des champions de l’équipe dirigée alors par Luis Enrique. Ces derniers mois furent pour Josep Maria Bartomeu une longue descente aux enfers.

TW médias

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.