Barthélémy Dias: « Il y a énormément de quartiers à Dakar qui peuvent rester des semaines sans eau »

POLITIQUE : A la veille de la tenue du rendez-vous international de l’eau à Dakar, le maire Barthélémy Dias a initié son propre forum de l’eau. Pour lui, il est inconcevable qu’une ville comme Dakar qui, dispose environ 30 kilomètres de côtes, reste toujours confronté à la problématique de l’accès à l’eau et l’assainissement, au moment où encore le monde entier cherche à se réunir dans la capitale pour parler de l’eau. 

« Aujourd’hui, 2,2 milliards de personnes dans le monde sont toujours sans accès à une eau saine et 4,2 milliards de personnes ne bénéficient pas d’installations sanitaires convenables. L’accès équitable à l’eau, aux installations sanitaires et aux services d’hygiène reste un défi mondial majeur tant il est un facteur déterminant de santé publique, notamment dans la prévention et la lutte contre les maladies infectieuses. La pandémie de la Covid-19 en a été encore un exemple patent. L’eau est un enjeu omniprésent dans la vie et un levier de développement durable essentiel. Dakar consomme à elle seule 70% de la production d’eau potable et compte environ 30 km de côtes. L’essentiel des 19 communes qui composent la ville de Dakar ont une façade maritime sans oublier les villages traditionnels lébou intrinsèquement liés à la mer avec toute une richesse culturelle matérielle et immatérielle. Mais les manques récurrents d’eau, les baisses de pression dans certains quartiers, les écoulements d’eaux usées ainsi que les phénomènes d’inondation continuent d’affecter les conditions de vie des populations et leur cadre de vie », a souligné le maire de la ville.

A l’en croire, son forum sur le thème : « L’eau à Dakar, Dakar dans les eaux », ne s’agit pas de parler que de difficultés que rencontrent les populations dakaroises pour pouvoir avoir accès à l’eau. « Nous le savons tous, il y a des quartiers à Dakar qui peuvent rester des jours voire des semaines sans eau. Il y a énormément de sites qui regroupent du public et qui n’ont pas accès à l’eau. Je prends pour exemple récemment à Dakar lors de l’incendie de la salle de vente, il y avait une difficulté pour éteindre cet incendie parce que malheureusement il n’y avait pas de bouche d’incendie. Dakar capitale, Dakar ville, Dakar porte de l’Afrique sans bouche d’incendie c’est une problématique. Dakar dans les eaux, les inondations sont assez traumatisantes pour les populations dakaroises, mais Dakar dans les eaux vous interpelle, nous interpelle en tant que peuple, nous interpelle en tant que nation. Comment peut-on accepter aujourd’hui à Dakar de voir des lotissements pour ne pas dire villes se développer sans aucun assainissement ? », s’interroge le maire Barthélémy Dias. 

À cet effet, Barthélémy Dias estime que parler de la problématique de l’eau ne doit pas seulement se limiter dans le discours. Mais les gouvernants doivent avoir l’honnêteté et le courage politique d’aller au fond de la question. Pour cela, il faudrait selon toujours le maire que les gouvernements locaux se placent au cœur des efforts des politiques publiques.  

TW médias / Pressafrik.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.