Bon vent au mouvement navétane qui lance des ESC contre la Covid-19

CONTRIBUTIONS : L’ONCAV a donc lancé son programme «Équipe de sensibilisation communautaire – ESC» contre la Covid-19. L’ESC, selon ses responsables, est une équipe de relais communautaires composée de 18 personnes pour chaque ASC.

Ses membres seront chargés de faire la sensibilisation dans leurs quartiers pour faire respecter les gestes barrières et le port du masque. Les ASC connaissent mieux ce qui se passe dans leurs quartiers et le comportement des gens. La riposte contre la Covid-19 est, en effet, une lutte communautaire. Elle doit se faire par toutes les composantes de la population afin d’amplifier la sensibilisation sur les dangers de ce virus qui se déplace avec les personnes. En ciblant les zones les plus reculées du pays, par le biais du mouvement navétane, ces jeunes veulent jouer leur partition dans la lutte contre la pandémie.

Cette initiative est à saluer au moment où tout le monde s’interroge sur l’expansion de la pandémie au Sénégal. C’est sur ce terrain que nous découvrons la vraie mission du mouvement consacré aux activités de vacances. Les ASC doivent être sollicitées par les pouvoirs publics à chaque fois que la nécessité de sensibiliser et de mobiliser les populations, se fait sentir. C’est pourquoi, elles auraient dû se mettre en première ligne depuis l’entrée du virus dans notre pays. Le rôle du mouvement navétane est de rassembler les jeunes des quartiers pendant les vacances, période propice à l’organisation des activités sportives et culturelles. Sport et culture doivent être un couple indissociable pendant les vacances. Mais, depuis quelques temps, nous constatons que le sport en général et le football en particulier a pris le pas sur les autres activités. Le volet culture est ignoré voire abandonné alors qu’il aurait dû servir de plateforme d’expression des réalités du terroir. Il faut par conséquent, revenir à la mission originelle du Navétane.
 
Les animations culturelles au niveau des quartiers n’existent plus et les jeunes, en particulier les filles ne retrouvent plus leurs rôles dans l’animation cultuelle. Certaines jeunes filles et garçons, notamment les handicapés, sont réduits à des fonctions d’animation et de supporters des équipes de football. « Oscars des Vacances » naguère animé par notre ami Aziz Samb a fait son temps laissant un vide qu’aucune autre expression culturelle n’est venue combler. La créativité, l’esprit d’initiative et l’engagement qu’on avait décelés à travers ce mouvement sont passés de mode et le mouvement Navétane n’a pas encore mis en place une nouvelle forme d’expression et d’interaction avec les populations.
 
C’est donc l’occasion pour ces jeunes de prouver qu’ils sont à l’avant-garde du combat contre la Covid-19 et qu’ils peuvent, par leurs initiatives, inverser les tendances lourdes qui se dégagent des dernières informations sur l’expansion de la pandémie au Sénégal. A eux de nous prouver que le Navétane n’est pas que football.
 
Mamadou KASSÉ
Journaliste Communicant
madoukasse@yahoo.fr
 
TW médias

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.