Bradage du littoral: Le ministre Abdou Karim Fofana répond à Barth, accuse le régime de Me Wade et la mairie de Dakar

POLITIQUE : Les sorties récentes du maire de Mermoz / Sacré-Coeur sur le bradage du littoral, a provoqué l’ire chez le ministre de l’Urbanisme. Abdou Karim Fofana qui réagissait au micro de la Rfm, juge inopportune la sortie de Barthééemy Dias. A l’en croire, Dias fils fait dans la politique politicienne. Il estime que le bradage du littoral est l’œuvre du régime précédent.

« Je me sens très indigné par les déclarations du maire de Mermoz / Sacré- Cœur, M. Barthélémy Dias, qui peut être quelques fois par des tergiversations politiques politiciennes, s’attaque à la délimitation des communes, arrête des chantiers qui sont dans les communes d’autres maires, après s’attaque au siège de l’Apr pour dire qu’il n y pas eu d’autorisation pour construire », se désole M. Fofana.

« Beaucoup de tergiversations politiciennes où on arrive même pas à savoir aujourd’hui, quel est le but de sa manœuvre. Mais ce que je voudrais dire, c’est que l’Etat du Sénégal, c’est plutôt 60 ans d’existence. Je pense que l’occupation du littoral date de 2012 », accuse-t-il au passage le régime de Wade sans le nommer.

Il estime qu’avant même l’indépendance du Sénégal, il y a une occupation traditionnelle du fait des pêcheurs, du fait de certaines populations qui ont l’habitude de vivre les pieds dans l’eau. Il y a aussi les occupations d’ordre économique, d’ordre républicain.

« Aujourd’hui, qui n’est pas fier d’avoir dans sa ville un hôtel comme le Terrou bi, le Radisson. Il y a aussi des occupations privées qui ont fait l’objet d’affectations. Mais de quelles affectations ? Elles datent de quand ? Quand on parle des Mamelles, les baux ont été faits avant 2012, les autorisations de lotir ont été signés en 2010 par la ville de Dakar », dira-t-il.

TW médias

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.