CAN 2021 : Les Lions en demi-finale

SPORTS : Le Sénégal a disposé de la Guinée équatoriale (3-1), ce dimanche. Famara Diedhiou, Cheikhou Kouyaté et Ismaïla Sarr sont les buteurs sénégalais. Les hommes d’Aliou Cissé affronteront le Burkina Faso pour une place en finale..

Le Sénégal a mis fin au rêve de la Guinée équatoriale (3-1) et poursuit le sien, Sadio Mané et ses « Lions » se qualifiant pour les demi-finales de la Coupe d’Afrique des nations quelques heures après l’Égypte de Mohamed Salah, dimanche à Yaoundé.

Toujours à la poursuite de leur première CAN, les Sénégalais retrouveront dans cette même enceinte le Burkina Faso, mercredi, pour une place en finale.

Et après un début de tournoi souffreteux, ils commencent à jouer vraiment comme les favoris annoncés, même s’ils ont encaissé leur premier but de la compétition.

L’épatant « Nzalang Nacional » a en effet vendu chèrement sa peau, Jannick Buyla (57e) annihilant le but inscrit en première période par Famara Dhiédiou (28e) sur un service de Mané.

Mais les « Lions de la Teranga » ont imposé leur supériorité, par Cheikhou Kouyaté (68e) et Ismaïla Sarr (78e), tous les deux sortis du banc du stade Omnisports Amadou Ahidjo.

L’enceinte a vu bien des stars africaines depuis sa construction en 1972, François M’Pelé (Congo), Roger Milla, Georges Weah (au Tonnerre Yaoundé) ou Samuel Eto’o. Dimanche soir il a eu droit au duo de Liverpool Mohamed Salah-Sadio Mané.

Après le numéro de l’Égyptien – un but et une passe géniale contre le Maroc deans le premier quart de finale de la journée (2-1 a.p.) -, le Sénégalais a régalé à son tour les spectateurs de Yaoundé, mais avec plus de parcimonie.

Accélérations foudroyantes, passes de l’extérieur du pied, crochets diaboliques, Mané a joué une première demi-heure de haut vol.

– La ressource de la Guinée équatoriale –

Touché dans un choc à la tête contre le Cap-Vert (2-0) en 8e de finale, il a ensuite un peu perdu en acuité, mais toujours ordonné le jeu de son équipe.

Ses partenaires ont parfois négligé ses offrandes, mais Famara Dhiédiou a parfaitement exploité son service dans la profondeur pour ouvrir le score d’une frappe sur le petit côté du gardien.

Mais cette équipe de Guinée équatoriale a décidément de la ressource et du talent et s’est bagarrée jusqu’au bout.

« El Picaro » (« le Filou ») Iban Salvador a bien essayé d’obtenir un penalty, sa passe allant vers la main de Kalidou Koulibaly, collée à son short.Mais après avoir consulté la vidéo, l’arbitre sud-africain Victor Miguel de Freitas est revenu sur sa décision.

Les représentants de Bata et Malabo, voisines du Cameroun, ont égalisé au bout d’un épatant triangle fermé par la frappe de Jannick Buyla, déclenchant la folie dans le virage de ses supporters, de nombreux Équato-Guinéens vivant à Yaoundé.

Le superbe parcours du « Nzalang Nacional » s’arrête là, après avoir battu l’Algérie et éliminé le Mali, mais sa touche espagnole a embelli la CAN.

Il est malheureux, après toute cette bravoure, qu’elle soit éliminée sur une mauvaise défense, le capitaine Carlos Akapo et Saul Coco se gênant pour servir bien involontairement Cheikhou Kouyaté, plus rapide que le gardien Jesus Owono.

Mais c’était le soir d’autres « Reds », Mané et Salah, qui peuvent toujours se retrouver en finale, avant de se disputer en mars une place en Coupe du monde dans un barrage électrique.

TW médias

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.