Carlos Queiroz quitte le banc de l’Egypte après son élimination

SPORTS : Carlos Queiroz a annoncé son départ de l’équipe nationale égyptienne après avoir échoué à atteindre la Coupe du monde 2022 au Qatar. Une information confirmée par le président de la Fédération égyptienne de football.

Les rêves égyptiens de Coupe du monde ont été brisés à la suite d’une défaite aux tirs au but contre le Sénégal qui a vu Mohamed Salah, Ahmed Sayed Zizo et Mostafa Mohamed tous manquer sur place.

Après avoir échoué à atteindre la Coupe du monde, Queiroz voit son contrat en tant que manager égyptien résilié conformément à une clause de son contrat avec l’EFA qui le stipule.

Alors que des informations circulaient selon lesquelles l’EFA (Fédération Egyptienne de Football) étudiait la possibilité de garder l’entraîneur portugais plus longtemps, Queiroz a mis fin à toutes les rumeurs et annoncé son départ.

« Il est temps pour moi de laisser la direction de l’Egypte à quelqu’un d’autre », a déclaré Queiroz lors de la conférence de presse d’après-match.

« Aujourd’hui, mon rêve était d’amener l’Egypte pour la cinquième fois à la Coupe du monde, mais c’est Cissé qui s’est qualifié avec le Sénégal.

« Le jeu est terminé. Malheureusement, nous n’avons pas réussi à atteindre la Coupe du monde. Tout est fini et il n’y a pas grand chose à dire.

« Juste quelques mots gentils pour les joueurs et je les félicite pour le match qu’ils ont joué et je félicite également le Sénégal après avoir joué un gros match. N’oublions pas que le Sénégal représentera l’Afrique à la Coupe du monde et nous leur souhaitons bonne chance.

« Nous sommes arrivés aux tirs au but et je pense que les supporters sénégalais ont un peu souffert pendant le match.

« Vous avez vu par vous-même que nous avons encaissé un but dès les cinq premières minutes. Nous avons commencé le match en flou et à haute température, nous ne disons pas que ce sont les raisons de la défaite, mais ce sont des facteurs contributifs.

« L’Egypte commencera à se préparer pour les tournois à venir ainsi que la campagne de qualification pour la Coupe du monde 2026. »

Interrogé sur sa double défaite face au sélectionneur sénégalais Aliou Cissé, il a répondu : « Je n’ai aucune objection à l’admettre, je voulais revoir Cissé pour le battre.

« Mais peut-être que si j’avais travaillé comme lui pendant sept ans avec l’Egypte comme il a continué avec le Sénégal, je l’aurais gagné.

« Ils parlent de la Coupe du monde parce que c’est un tournoi très spécial qui se tient tous les quatre ans et s’il se tient plus souvent, il perdra de sa valeur. »

Ce soir, nous avons fourni toutes les solutions, mais c’est la course à la Coupe du monde, plus de 230 pays sont en compétition pour atteindre la Coupe du monde, mais seuls les meilleurs le font », a-t-il ajouté.

TW médias

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.