Criminalisation de l’homosexualité : L’Assemblée nationale rejette la proposition de loi

POLITIQUE : La proposition de loi relative à la criminalisation de l’homosexualité, par une loi de la République déposée par un groupe de députés avec à leur tête Mamadou Lamine Diallo, ne sera pas soumise au vote. Elle a été bloquée par le Bureau de l’Assemblée nationale. 

Dans un communiqué reçu ce mercredi 5 janvier, il est, d’emblée, indiqué que ledit bureau, en application des dispositions de la loi organique qu’est le règlement intérieur, s’est réuni ce jour pour examiner la question de sa recevabilité.
 
«Les membres du Bureau de l’Assemblée nationale, chacun en ce qui le concerne, ont donné leur avis motivé sur l’opportunité d’un nouveau texte de nature législative, tendant à modifier ou à élargir les dispositions qui existent déjà dans la loi n°65-60 du 21 juillet 1965 (loi qui a été modifiée par la loi n°66-16 du 1er février 1966 modifié). Tous les Sénégalais connaissent la position définie et affirmée, en plusieurs occasions, et plus particulièrement lors de rencontres avec des chefs d’Etat étrangers, par le président de la République, Monsieur Macky Sall», renseigne le bureau.
 
Qui ajoute : «Cette position est claire, elle est pertinente et elle engage tout le peuple sénégalais s’opposant à toute forme de dépénalisation et de légalisation de l’homosexualité, qui est punie sévèrement par le Code pénal sénégalais ; il en est de même en ce qui concerne tous les actes contre-nature et des attentats à la pudeur.»  
 
Pour toutes ces raisons, renseigne-t-on dans le document, «le Bureau de l’Assemblée nationale, conformément aux prérogatives qui lui sont dévolues, a décidé de déclarer irrecevable cette proposition de loi».
 
TW médias

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.