Drapeau de lutte du chef de l’Etat : Tambacounda va abriter les phases finales du championnat national

A Tamba, c’est déjà le branle bas pour donner à ce rendez-vous sportif social et culturel tout son éclat.

Après une récente mission du Cng dans les trois régions qui ont été ciblées, il a été retenu que c’est la région de Tambacounda qui va organiser la prochaine édition du Drapeau du chef de l’Etat, du 30 juin au 2 juillet. A Tamba, c’est déjà le branle bas pour donner à ce rendez-vous sportif social et culturel tout son éclat. Un comité régional a été tenu à ce sujet dans la capitale orientale. 

Après Kaffrine en 2016, c’est la région de Tambacounda qui va abriter la 18e édition du Drapeau du chef de l’Etat, du 30 juin au 2 juillet 2017.
Le Comité national de gestion de la lutte (Cng), fidèle à une tradition bien établie, organise annuellement les phases finales du championnat national de lutte sans frappe doté du Drapeau du chef de l’Etat. Cet événement phare de la saison de lutte regroupe, chaque année, les meilleurs lutteurs des 14 régions du Sénégal pour la désignation des champions par catégories de poids et par équipe. Et l’honneur est revenu à Tambacounda pour abriter cet important événement sportif et culturel.

Thierno Kâ, vice-président du Cng chargé de la Communication, de souligner que les équipes sont composées de 5 lutteurs correspondants aux catégories de poids : 66kg, 76kg, 86kg, 100kg, de 101 à 120kg.

Le président du Crg de Tambacounda, Abdoulaye Ndiaye dit Mamadou Konté, de préciser que les épreuves qualificatives de la région se jouent le 17 juin à partir de 21heures au stade. Et que 28 lutteurs sont attendus afin d’avoir une très bonne équipe régionale qui doit défendre les couleurs de Tambacounda.

Selon le vice-président, à la tête d’une forte délégation nationale, le cachet des dernières phases a permis à l’équipe vainqueur d’empocher 5 millions de FCfa. Il faut également préciser qu’un tournoi par équipe est organisé et est doté du drapeau du chef de l’Etat. La région est aussi attendue pour montrer la facette culturelle du Sénégal oriental. D’ailleurs pour l’organisation des compétitions régionales du 17 prochain, le président de la Chambre de commerce et d’industrie, l’ambassadeur Djiby Cissé, s’est engagé à verser au Crg la somme de 425.000 FCfa, représentant la moitié de l’enveloppe nécessaire. Pendant trois jours donc, de fin juin à début juillet, le monde de la lutte sans frappe va se retrouver dans cette partie orientale du pays pour le plus grand rendez-vous de la lutte traditionnelle sans frappe au Sénégal.

Comme chaque année depuis longtemps, toutes les quatorze régions du Sénégal vont se retrouver pendant soixante-douze heures pour convoiter ce prestigieux trophée qui, depuis qu’il est décerné à une région et non plus seulement à des individualités, semble être la chasse gardée de la région de Fatick.

En effet, l’équipe dont Bafa Guèye est le coach s’est imposée à Diourbel (2011), à Thiès (2013), à Fatick (2015) et récemment à Kafrine (2016). Mais la 18ème édition est loin d’être gagnée d’avance vu les performances des autres régions de ces dernières années.

 

LIRE LA SUITE

TAMBAWEB / Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.