Exclusion de Mimi Touré à l’Assemblée nationale : le PDS donne les raisons de son soutien à BBY

Les députés du Parti démocratique sénégalais (Pds) ont soutenu hier mardi, la coalition Benno bokk Yakaar (Bby) dans sa décision de destituer le député Aminata Touré de l’Assemblée nationale qui a démissionné de son groupe parlementaire. Pour justifier leur démarche, ils ont fait savoir que c’est pour rester dans « leur logique » puisque c’est le Pds qui a introduit cet article dans le règlement intérieur de l’hémicycle ainsi que dans la Constitution.

La député Nafissatou Diallo, par ailleurs chargée de communication du Pds a expliqué : « Les députés du Pds qui sont dans le bureau de l’Assemblée nationale ont eu à voter pour cela tout simplement pour rester logique avec la ligne du parti et être logique avec nous-même. Puisque cette loi, c’est nous qui l’avons introduit dans la constitution et également dans le règlement intérieur ». 

Elle a poursuivi : « A l’époque, le président Abdoulaye Wade avait introduit sa volonté de renforcer l’opposition parlementaire même s’il était au pouvoir. Donc, pour éviter la transhumance des députés à l’Assemblée nationale ». 
 
Le Pds a tenu à expliquer que le soutien apporté à  Bby « n’est pas une revanche » contre Mimi Touré si l’on sait que c’est elle qui avait le plus traqué le Pds lorsqu’elle était ministre de la Justice. « Ç’aurait été n’importe qui, on aurait fait la même chose parce qu’en 2009, le Sénégal ne savait même pas qui était Mimi Touré pourtant nous avons fait appliquer cette loi. Quand nous l’avons fait avec Madické Niang, nous ne pensions pas qu’un jour cela pourrait arriver à Mimi Touré. C’est une loi qui est constitutionnelle mais également l’article 7 du règlement intérieur de l’Assemblée nationale ».  

pressafrik.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.