Faire preuve de responsabilité…

CONTRIBUTION: Beaucoup d’associations islamiques se sont réjouies de la décision du Président Macky Sall d’accéder à leur demande de réouverture des mosquées du Sénégal.

Une décision qui, certes soulage les musulmans qui ont sans doute vu ce qui se passe ailleurs dans certains pays du monde musulman. Le respect des mesures barrières et de la distanciation nécessaire à la rupture de la chaîne de transmission du virus est bien visible dans des pays où le virus est en train de perdre du terrain.

La prière fait en effet partie des armes fournies à l’homme pour faire face à l’adversité. On dit de la culture que c’est ce qui reste quand on a tout perdu. Cela est encore plus valable pour la prière qui nous reste quand on est impuissant face à l’ennemi. Dans le cas d’espèce, l’ennemie n’est autre que le codid-19 qui empêche le monde de dormir.

La plupart des responsables des associations islamiques, tout en se réjouissant de la réouverture des mosquées, insistent cependant sur l’importance de faire preuve de responsabilité.

Faire preuve de responsabilité c’est quoi ?

Le Chef de l’Etat nous a lancé un défi en invitant le Ministre de l’Intérieur et les guides religieux à des concertations. Je ne doute pas que les Khalifes généraux, les imams et oulémas et tous ceux qui les entourent ont déjà bien réfléchi sur ce qu’il y’a à faire et sur la réactivité des fidèles en termes d’attitude et de comportement, face à cette nouvelle situation.

La prière collective étant recommandée, surtout dans cette période de ramadan, que faut-il faire pour respecter ce précepte tout en évitant de s’exposer et d’exposer la vie du voisin.

Pour cela, il faut retourner aux valeurs de l’islam qui sacralise la vie. Nul n’a le droit d’attenter à la vie d’autrui. La vie est tellement sacrée qu’Allah ne recommande le suicide à personne quelles qu’en soient les raisons. Il est le seul maitre des cieux et de la terre et en dispose comme il veut. C’est lui le dépositaire de l’agenda de l’Humanité. Aucun autre programme ne résiste devant sa volonté. C’est dire que nous devons nous soumettre à sa volonté à chaque acte qu’on pose.

Comment faire preuve de responsabilité ?

Première responsabilité qui incombe à chacun de nous : le respect scrupuleux de ce pacte sacré, des lieux de prières et des exigences d’entretien (pulvérisation systématique des lieux après chaque prière)

Deuxième responsabilité : le respect des lieux de cultes qui sont des lieux de prières exclusives (et non de débats stériles)

Troisième responsabilité qui découle des deux premières : le respect de soi et de son voisin pour une protection solidaire et collective

Quatrième responsabilité : le respect des consignes, éviter les bousculades, comprendre les exigences et les contraintes de chaque espace de prière (capacité d’accueil)

Cinquième responsabilité : la protection de la famille et des proches restés à la maison qui ne doivent pas recevoir le virus par l’entremise d’un parent.

Si ces principales responsabilités sont bien comprises et assumées (Je ne cite là que celles qui me viennent à l’esprit) le virus sera contenu dans des proportions qui ne nous obligeront pas à regretter cet acte de haute portée humanitaire.

Je vous laisse donc le soin de compléter la liste des responsabilités.

Mamadou Kassé UCAD

T W médias

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.