Guinée Conakry : après le FMI, la Banque Mondiale ferme boutique

Après le FMI, c’est la représentation du Groupe de la Banque mondiale à Conakry qui a officiellement annoncé, lundi 17 février 2020, la suspension de toutes ses missions vers la Guinée, du 28 février au 8 mars prochain. Raisons invoquées : précautions de sécurité.

Alors que le régime d’Alpha Condé veut coûte que coûte soumettre une nouvelle constitution à un référendum populaire qui ouvrirait la porte à un troisième mandat, la société civile et l’opposition regroupée au sein du Front national pour la défense de la constitution (FNDC) entendent empêcher par tous les moyens la tenue de la double consultation législative et référendaire au 1er mars 2020.

Pour sa part, le FNDC, entré dans une nouvelle phase de «résistance citoyenne active et permanente», a annoncé le week-end dernier, deux nouvelles journées de protestation, les 19 et 20 février 2020, pour s’opposer au «putsch constitutionnel».

T W médias – Financialafrik.com  / International

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.