La bal et envol city dans le même vol…

SOCIÉTÉ : La Basketball Africa League (Bal) et Envol City ont signé hier un partenariat de deux ans pour une meilleure vision de l’Afrique du futur…

Animés par la même ambition de promouvoir le développement du continent, la Bal et Envol City comptent ainsi prendre le bon envol pour une belle aventure.

 «J’ai l’immense plaisir de vous annoncer le partenariat qui fait d’Envol City, le partenaire officiel de la Basketball Africa League. Les deux parties vont collaborer pour des initiatives qui sont destinées à engager nos fans. La Basketball Africa League se veut d’être un creuset pour tous les loisirs. A travers nos fan-zones, Envol City aura de la visibilité», a annoncé le président de la Bal, Amadou Gallo Fall, hier lors de la cérémonie de signature. Et ce dernier de se réjouir d’avoir un tel partenaire comme Envol City, une entreprise qui développe et valorise des programmes immobiliers.

«Envol City sera également à Kigali Arena au Rwanda. Nous sommes très heureux de nous associer à Envol City en mettant en exergue cette capacité de l’Afrique à devenir un leader sur la scène mondiale dans le domaine du sport et du divertissement.»

Gallo Fall : «Avec Envol City ce sera un long voyage, très excitant»

Gallo Fall de souligner que «des partenariats comme celui-ci sont la raison d’être de l’existence de la Basketball Africa League. Il s’agit de mettre sur un plateau les raisons pour lesquelles nous nous attachons à notre Afrique. C’est à travers des initiatives qui viennent d’Africains comme Moctar Thiam et son partenaire Madany Tall que nous parlons en confiance. Lorsque nous disons que la Basketball Africa League sera l’une des meilleures Ligues professionnelles au monde dans les années à venir, c’est parce que nous pouvons compter sur cette énergie, sur cet engagement d’entrepreneurs comme nos amis à Envol City. Merci de prendre part à ce voyage. Ça sera un long voyage, très excitant».

Moctar Thiam : «La Bal va amener cette qualité en quantité»

Ancien basketteur, fan de basket et ami du président de Fiba Monde, Hamane Niang, le Directeur général de Envol City, dira que la balle orange lui a permis de devenir ce qu’il est aujourd’hui.

«Le basket nous a permis d’avoir ce sens de l’effort, de la compétition, du travail d’équipe et de leadership. On a cru au basket depuis notre jeune âge. On a été passionné de basket. On a cru au concept de la Bal en disant que c’est la Bal qui va amener le basket africain au niveau où il doit être. La Bal va amener cette qualité en quantité. Je crois fermement que les 5 à 10 années à venir, le basketball mondial, avec l’aide de la Bal, va dominer le monde», souligne Moctar Thiam. Une des raisons, selon lui, qui a poussé Envol City à être de l’aventure.

«Cela fait partie de la philosophie de Envol City. Cela nous a permis en quelques années, d’être là où on est de par des projets d’infrastructures d’envergure mondiale. Nous croyons en l’Afrique», a confié le Dg de Envol City. Avant de rassurer le président de la Bal : «On sera un partenaire de qualité qui sera à vos côtés dans tout ce que vous allez entreprendre en Afrique. Nous encourageons ce genre de partenariat.»

La Basketball Africa League, fruit d’un partenariat entre la Fédération internationale de basketball (Fiba) et la Nba, est une nouvelle ligue professionnelle de basketball regroupant 12 équipes venues de toute l’Afrique. Basée à Dakar, la Bal s’inspire des compétitions organisées en Afrique par le Bureau régional Afrique de la Fiba et vient marquer la première collaboration de la Nba pour gérer une ligue hors Amérique du Nord.

Pour la deuxième édition, la Bal va organiser du 21 au 28 mai 2022, le «Final 8» à Kigali, après la Conférence Sahara disputée à Dakar en mars et la Conférence du Nil, au Caire, en avril dernier.

Envol City participe à la modernisation et à l’urbanisation de l’Afrique en développant des projets d’aménagement urbain d’avant-garde. La société a participé à la construction de la Maison des Nations unies et de quartiers chics à Diamniadio.

En attendant, le président de la Bal promet «une belle et grande finale» à Kigali.

Le Quotidien

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.