La BAL, « une locomotive » pour le développement du basket

SPORTS : À la veille du coup d’envoi officiel de la deuxième édition de la Basketball Africa League (BAL), le président de la Ligue, Amadou Gallo Fall s’est exprimé face aux journalistes, au Dakar Arena de Diamniadio.

« C’est une aventure de trois mois pour courronner le champion de la BAL le 28 mai. Nous sommes réunis ici pour le lancement de notre saison 2022. Au nom de la NBA, j’exprime notre anthousiasme de voir Dakar Arena abriter le lancement de la deuxième édition dès demain à 17h30 entre le DUC et SLAC. »

« Un total de 38 matchs retransmis dans 215 pays »

« Un total de 38 matchs qui seront disputés dans trois villes amblématiques : Dakar, Caire et Kigali pour les phases finales. Et  les biIlets sont en vente depuis le début de cette semaine. Nous sentons un engouement et une énergie autour de cet événement. Les matchs retransmis dans 215 pays et plus de 15 langues à travers le monde. Six équipes en lice pour l’étape de Dakar. La BAL est considérée comme une locomotive pour le dévelopement du basket, qui va servir et continuer à responsabiliser et connecter cette jeunesse africaine. C’est aussi amorcer un investissement des infrastructures au Sénégal, au Rwanda et en Egypte. Le pouvoir transformateur du basket est à la base des revenus. »

Le choix du Sénégal

« C’est un pays à forte tradition de basket, partout en Afrique et dans le monde. Il y a des liens entre la NBA et le Sénégal, une dizaine de joueurs sénégalais ont joué dans la NBA et beaucoup se sont reconvertis en occupant des postes en NBA. Nous avons notre siège ici aux almadies et il y a des infrastructures et le critère le plus évident, c’est le Dakar Arena. Nous avons une grosse ambition pour cette ligue. »

TW médias

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.