La BMW X5 de Massaly qui fait jaser les Apéristes

POLITIQUE : Traîné devant la justice pour avoir incendié la tribune où étaient installés les leaders du Parti socialiste (PS) lors d’un meeting à Thiès, Mouhamadou Lamine Massaly vient de mettre le feu à l’Alliance pour la République (APR).

A cause de l’ancien inconditionnel d’Abdoulaye Wade, il y a une grosse colère qui couve dans les chaumières du parti au pouvoir, alors qu’on n’a pas fini de parler des soubresauts liés à la mise en place de la plateforme chargée de défendre les intérêts du président de la République. A l’origine du problème, une voiture BMW X5 que lui aurait offerte le chef de l’Etat, Macky Sall. En effet, ce mercredi, lors d’une discussion avec le responsable apériste de Madina Ndiathbé, Thiaye Diaby a lâché une bombe.

« Je n’en reviens toujours pas lorsque j’ai entendu Massaly dire que c’est Macky Sall qui lui a offert une voiture de luxe de marque BMWX 5 », dit-il amer. Le jeune responsable de l’Apr est d’autant plus amer que deux de ses véhicules personnels ont pris feu dans le Fouta alors qu’il défendait le locataire du Palais sans avoir bénéficié de ce traitement de faveur. Thiaye Diaby n’a pas cherché de midi à quatorze heures, il a tout de suite rassemblé des mécontents de l’APR, avec qui il a créé une rébellion au sein du parti, pour combattre toutes les tares de cette formation politique et mettre un terme à la promotion des transhumants. D’ailleurs, ses collègues et lui se sont donné rendez-vous à la Somone ce week-end, pour peaufiner des stratégies à mettre en place pour atteindre leurs objectifs. «Le Tribunal de l’Histoire jugera. À coup sûr, nous avons accompagné le Président dans le “Yaakaar”, aujourd’hui, nous tendons vers le désespoir. Ce sont les transhumants du régime chassé en 2012 qui ont fini par occuper honteusement les places de choix», tempêtent Thiaye Diaby et sa bande qui ont refusé les appels incessants de responsables de l’Alliance pour la République leur demandant de surseoir à la rencontre prévue à la Somone.

Parmi les rebelles, on peut citer Djily Seck de Biscuiterie, René Pierre Yehoum de Dakar Plateau, Nourou Niang de Grand Dakar, Baye Gana Diop , le fils du Diaraf de Keur Massar etc…

TW médias

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.