La Coalition Bunt Bi désormais enterrée

En conférence de presse, ce jeudi 8 septembre 2022, les membres de la Coalition Bunt Bi ont décidé après l’évaluation des élections locales et législatives de 2022, de mettre fin à la Coalition.

La Coalition Bunt-Bi a fait une évaluation au sortir des élections locales du 23 janvier 2022 et des législatives du 31 juillet 2022. Les membres de la coalition ont décidé de mettre fin à leur collaboration.

 « Nous annonçons que la coalition Bunt Bi a pris fin dès aujourd’hui. On vient d’assister à l’acte final de la coalition Bunt Bi », a annoncé Cheikh Sadibou Ba, président du Mouvement Saam Sa Momel et membre de la Coalition Bunt Bi.

De son coté, Abdou Fall,  soutient que cette « évaluation interne avait pour objectif d’éclairer l’opinion nationale et internationale sur les problèmes qui ont émaillé la campagne électorale ».

Cependant, dit-il, la plupart des « leaders n’ont pas respecté la charte malgré leur ferme engagement à apporter leur soutien financier pour la campagne électorale ».

Les membres de la coalition ont soulevé des négligences sur les investitures durant les législatives. « Des négligences du secrétariat et une coordination insuffisante avec le pôle investitures ont pour conséquence de mauvaises investitures ».

« Des erreurs de castings à Mbacké et Keur Massar où nos têtes de liste ont été débauchées par des leaders de Benno Bokk Yaakaar (BBY) en pleine campagne et la disparition de dossiers de candidatures au niveau du secrétariat. Des erreurs notées dans les départements de Gossas et de Kanel. Ainsi plusieurs candidats et non candidats ont été très démotivés à la sortie de la liste définitive de candidats », ont-ils indiqué.

Durant la campagne,  les leaders de Bunt Bi ont noté des insuffisances des « moyens financiers, la forfaiture du Mandataire de la Coalition au niveau de la RTS et des démissions de certains membres de la Coalition. Le coup de massue est venu du Sieur Moulaye Camara (mandataire de la Coalition au niveau de la RTS) qui a utilisé notre temps d’antenne pour ternir de manière indécente et fallacieuse la Coalition et son mandataire national ».

D’après Cheikh Sadibou Ba, l’Union Citoyenne Bunt Bi va continuer son travail politique. Les membres s’engagent à poursuivre le « combat politique et citoyen auprès des populations et des forces vives du Sénégal notamment et à s’opposer à toute tentative de la part du Président de la République de briguer un troisième mandat consécutif en violation flagrante de la Constitution ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.