La Cosydep veut une année scolaire ’’sans heurts’’.

La Coalition des organisations en synergie pour la défense de l’éducation est en train de dérouler le concept ’’Nos vacances pour l’école’’ à travers des panels de discussions entre les acteurs pour une année scolaire apaisée et un système éducatif résilient.

La campagne ‘’Nos vacances pour l’école’’ est une initiative lancée en 2018 pour permettre aux acteurs de l’éducation de se rencontrer avant la rentrée scolaire pour approfondir la réflexion sur certaines questions, préparer l’année scolaire de manière apaisée et prévenir les éventuels conflits, a expliqué la présidente du Conseil d’administration de la Cosydep.

Hélène Rama Niang Diagne s’exprimait, lundi, lors du 2éme panel organisée dans une salle de l’Arène nationale à Pikine sur le thème ’’En route vers la rentrée scolaire 2022-2023 : Prise en charge des questions émergentes’’. Un premier panel a été organisé en fin de semaine pour marquer le lancement des activités de ’’Nos vacances pour l’école’’.

L’idée, c’est aussi de ‘’suggérer des recommandations pour la rentrée en termes de meilleure prise en charge des apprentissages, des enseignements de la fonction enseignante mais aussi une plus grande synergie des acteurs’’.

’’Des experts sont conviés lors de panels pour discuter de toutes ces problématiques et les résultats sont consolidés et partagés avec ceux qui sont dans les instances de décision’’, a-t –elle précisé.

Le premier panel l’accent a mis sur la thématique ‘’normes de qualité et de performance dans les évaluations : quelle analyse des résultats scolaires ?’’

Lors de la précédente campagne, des discussions ont porté sur la digitalisation des enseignements, a rappelé la présidente du Conseil d’administration.

Des experts se sont prononcés sur les avantages et les inconvénients de la digitalisation des apprentissages dans un contexte de crise sanitaire qui avait obligé à les acteurs de l’éducation à prendre des alternatives.

Des recommandations ont été faites pour des mesures favorisant les apprentissages à distance avec la mise en place d’outils adéquats et de mesures d’accompagnement aussi bien pour les apprenants que pour les enseignants.

Pour la présente campagne, il s’est également agi d’échanger sur l’environnement scolaire pour plus d’hygiène, une meilleure salubrité prenant en compte les contributions liées à la façon de faire pour juguler la crise sanitaire.

La Cosydep veut à travers cette campagne offrir aux acteurs du système éducatif des opportunités pour aborder les grandes problématiques qu’engendre son développement, selon son PCA.

Les thématiques choisies pour la campagne cette année sont liées aux valeurs, à la fonction enseignante, aux évaluations scolaires, la qualité de l’éducation, les attitudes et aptitudes dans un monde globalisé, numérisé et médiatisé, le financement innovant pour un système éducatif résilient, les approches efficaces pour une éducation aux valeurs.

Il s’agit de créer ’’un cadre de réflexion prospective et des instruments d’analyse pour une meilleure maîtrise des problèmes rendant possibles des actions pertinentes et efficaces’’.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.