La hausse des prix et la crise scolaire à la une de la revue de presse de l’APS ce mercredi

SOCIÉTÉ : Les journaux reçus mercredi à l’APS ont mis en exergue, entre autres sujets, la question de la hausse des prix des denrées de première nécessité, les perturbations dans le secteur de l’éducation, le ralliement de Bamba Fall à Macky Sall.

Le Soleil décline les ’’options qui s’offrent à l’Etat’’ pour stabiliser les prix des denrées alimentaires. ’’Depuis quelques mois, les prix des denrées alimentaires ont connu une hausse qui n’est pas prête de s’estomper. Une situation qui n’est pas propre au Sénégal’’, écrit le journal. 

’’Selon différents acteurs, la fiscalité semble être l’une des rares alternative à la portée des autorités publiques pour alléger les effets’’, ajoute la publication.
 
Sur le même sujet, WalfQuotidien estime que ’’la réduction de la TVA et les subventions sont les deux leviers pour freiner la hausse des prix’’.
 
Sud Quotidien s’intéresse à la crise scolaire et titre à la Une : ’’Négociations gouvernement-syndicats d’enseignants, la société civile sort du bois’’.

Selon Sud, ’’’Etat et syndicats sont mis devant leurs responsabilités par les organisations actives dans l’éducation’’.

Dans le journal, Cheikh Mbow, directeur exécutif de la COSYDEP, affirme : ’’L’urgence est de sauver l’école’’. 
 
Dans Vox Populi, Gana Sène, inspecteur d’académie de Guédiawaye-Pikine soutient que ’’la situation n’est pas encore trop alarmante’’ et qu’ il ’’faut aller vers une solution de sortie de crise dans les prochains jours’’. 

Source A a ouvert ses colonnes au ministre de l’Education, Mamadou Talla qui est largement revenu sur les différents efforts fournis par le gouvernement pour emmener les enseignants à regagner les salles de classe. 
 
Sur le quantum horaire qui pourrait être grignoté par ces perturbations notamment, Talla assure : ’’A ce niveau, il n’y a aucune crainte à se faire, car nous avions l’expérience de la Covid-19’’.
 
Aprés la libération des spet militaires otages du Mouvement des Forces démocratiques de Casamance (MFDC), le quotidien Bës Bi Le Jour met en exergue ’’le rôle discret de Banjul’’ dans le dénouement de cette crise.

Dans Le Quotidien, le président Macky Sall soutient que le Sénégal préservera sa forêt ’’quelque soit le prix à payer’’.
 
Le ralliement de Bamba Fall, récemment réelu maire de La Médina, sous les couleurs de la coalition ’’Gueum sa bopp’’, à Macky Sall est largement commenté par les quotidiens.

’’Khalifiste devenu conseiller à la Présidence, Bamba Fall parcours d’une bête politique clivante’’, souligne L’Observateur qui a retracé l’itinéraire ’’d’un homme politique instable’’.

Tribune voit dans le geste de Bamba Fall, ’’une trahison à plusieurs niveaux, une perversion du vote des Médinois’’.

Pour ce journal, ’’en donnant un fromage à Bamba Fall au détriment de compagnons de première heure, Macky Sall semble ne pas comprendre les enseignements des dernières locales sur la transhumance’’.
 
En perspectives des élections législatives de juillets, L’AS met l’accent sur la période de révision exceptionnelle des listes électorales qui démarre le 7 mars.

’’Le compte à rebours lancé !’’, s’exclame le journal qui écrit : ’’Le chef de l’Etat a fixé la révision exceptionnelle des listes électorales pour les prochaines élections législatives à la période du 07 au 31 mars 2022’’.

TW médias

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.