La Une des Quotidiens du lundi 04 décembre 2017

Images

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les piques de l’As lundi 04 décembre 2017

Les conseils de Me Madické

Président du groupe parlementaire de l’opposition, Me Madické Niang n’a pas raté samedi dernier le ministre de la Justice. Il lui a rappelé qu’en tant que ministre de la Justice sous Wade, il a eu à refuser de poursuivre Macky Sall en disant au procureur : « Prenez la décision que vous jugez opportune». C’est ainsi, dit-il que le procureur a classé l’affaire sans suite. De même, il se dit fier d’avoir permis à Idrisssa Seck de bénéficier d’un non-lieu. Ainsi, il dit attendre Ismaela Madior Fall sur ce terrain-là. « J’ai eu beaucoup de peine en vous entendant l’autre jour parler déjà du jugement de Khalifa Sall. Avant le jugement, il y a le règlement du dossier. Vous êtes allés trop vite, alors qu’il peut bénéficier d’un non-lieu», a-t-il déclaré.

Henry Gregoire Diop et Alboury Ndiaye «Wanted»

En plénière samedi dernier, le député Woré Sarr a lancé un avis de recherche contre le juge Henry Grégoire Diop. « Où est Henry Grégoire Diop ? On l’a perdu de vue depuis qu’il a condamné Karim Wade », s’estelle interrogée. Woré Sarr demande également où se trouve l’expert-comptable Alboury Ndiaye. Woré Sarr se dit convaincu que le rapport de l’expert- comptable était tronqué avec les fameux 47 milliards de Singapour «retirés sans preuve, ni carte d’identité ni numéro de téléphone»

Le vendeur de migrants cueilli par la SR à la RFM

Fait assez rare lors de l’émission «invité de la semaine » animé par Mamadou Ndoye Bane sur Rfm. Un passeur d’émigrants du nom d’Adama Mbaye qui a fait passer des centaines de Sénégalais, en Libye a été arrêté à sa sortie d’émission dans la nuit de samedi à dimanche. Les éléments de la Section de recherche (SR) sont venus le cueillir dans les locaux de la radio. Monsieur Mbaye qui jouait le rôle de «Coxeur» a reconnu avoir contribué à la vente de compatriotes en Lybie. Si l’on en croit Ndoye Bane qui a réagi sur les ondes de la radio, une foule furieuse l’attendait à l’entrée de la Rfm.

Birima Mangara

On le connaît si cool que beaucoup pensaient qu’il était inoffensif. Eh oui, le ministre du Budget a montré une autre facette de sa personnalité lors du passage du ministère de l’Elevage. Avec courtoisie, il a recadré Mamadou Decroix. « Depuis 4 sessions en tant que ministre du Budget j’ai constaté que vous n’êtes jamais satisfait des budgets », a-t-il dit en citant nommément Mamadou Diop Decroix. Il est parti de 2011 pour expliquer la hausse des budgets dans tous les secteurs. Ainsi, Birima Mangara a souligné que le budget n’est qu’un instrument politique. En dépit de la réplique du teigneux député, le ministre du Budget a réussi à convaincre l’assistance qui lui a offert un standing ovation.

Ziarra Thierno Samassa

A l’occasion de la ziarra annuelle de Thierno Mouhamadou Samassa, dans la commune de Matam, la question du mandat du président de la République, a été évoquée. Prenant la parole au nom de la délégation présidentielle conduite par Abdoulaye Daouda Diallo (ministre des Transports terrestres), le député Farba Ngom s’est directement adressé au marabout, relativement au second mandat de l’actuel chef de l’État. «Personne ne m’a envoyé. Macky Sall ne m’a pas mandaté pour le dire. C’est moi même qui ai pris l’initiative de vous le soumettre. Je demande aux chefs religieux ici présents de prier pour que Macky Sall puisse avoir un second mandat», a-t-il dit. En réponse à cette interpellation, Thierno Samassa déclare: «Farba Ngom n’a fait qu’exprimer sa préoccupation. Nous apporterons ultérieurement la réponse à votre demande».

Complexe islamique de 80 millions Fcfa

La commune de Ndiéyène Sirakh vient d’étrenner un complexe islamique d’un coût de plus de 80 millions Fcfa, financé par un bienfaiteur Koweitien. L’infrastructure se trouve au village de Ndouf et est composée de 8 salles de classe, d’une mosquée, d’un bureau pour le Directeur, de deux blocs de toilettes. La cérémonie d’inauguration a été présidée par Serigne Bamba Fall, sous-Préfet de Thiénaba. Selon Serigne Fallou Fall, maire de Ndiéyène Sirakh et par ailleurs Imam de Ndouf. Pour résoudre définitivement les nombreux problèmes qui assaillent le monde, il faut procurer aux générations futures une éducation islamique. A l’en croire, être un produit des daaras ne veut guère dire être à l’écart des progrès scientifiques et technique. La preuve dit-il, bien qu’étant un pur produit des daaras, il est aujourd’hui Maire d’une commune, Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire auprès du Président de la République et il était également chargé des  relations publiques de l’Institut Al Azar.

Augustin Tine et les chauffeurs de Thiès

Les chauffeurs et les usagers du «garage clandos», situé à un jet de pierres de la Préfecture de Thiès ont poussé un ouf de soulagement. Et pour cause, le maire de Fandène Augustin Tine leur a offert des toilettes neuves et une tente en zinc qui leur permet de se protéger contre le chaud soleil. Il s’agit de la réalisation d’une promesse faite lors de la campagne électorale. Ainsi, leurs conditions de travail se sont bien améliorées et les usagers ont applaudi des deux mains. Car avant, ils étaient obligés d’attendre sous le soleil avant d’embarquer dans les véhicules.

Les Baye Fall de Thiès et le pouvoir

Des voix se sont récemment élevées chez les Baye Fall de Thiès pour dénoncer des manquements dans l’accompagnement de l’Etat en ce qui concerne l’organisation de leur Gamou. Mais selon nos sources, cette position ne fait pas l’unanimité au sein de la communauté. De l’avis de nos sources, le fait que le Gouverneur de la Région n’ait pas personnellement présidé le comité régional de développement (Crd) destiné à la préparation de l’évènement n’a pas plu à certains. Ce dernier était à Tivaouane dans le cadre de la préparation du Gamou et puis à l’Aéroport de Diass pour préparer l’inauguration prévue le 7 décembre.

Le frère de Macky Sall

D’après un communiqué parvenu à «L’As», le Comité d’Entreprise du Secteur de l’Hydraulique organise son lancement officiel le vendredi 15 décembre 2017. Toutefois, la même source précise que le frère du président de la République n’est pas membre du bureau du Comité. Ady Sall n’est que le président du comité de pilotage chargé d’organiser la journée de lancement. Le coordonnateur dudit comité est Hamet Birane Diack.

Alassane Ndoye signe un accord cadre avec 2AS

Le Secrétaire général du (Syndicat unique des Travailleurs du Secteur aérien et Activités annexes du Sénégal, (Sutaas), Alassane Ndoye et le direction de la société d’Assistance Aide Services (2AS) ont signé un accord cadre hier. La société 2AS nouvellement créée pour gérer l’assistance à l’aéroport international Blaise Diagne a pris l’engagement, selon Alassane Ndoye, de reprendre l’ensemble des travailleurs contractuels des sociétés Sénégal Handling services (AHS) et Aviation Handling services (SHS). L’annonce a été faite hier, par le responsable syndical lors de l’Assemblée générale extraordinaire des collèges des délégués du personnel desdites. Alassane Ndoye se félicite de la préservation des emplois. Car, dans l’accord cadre la société 2AS va recruter tous les travailleurs titulaires d’un Contrat à durée indéterminée (CDI) et d’un contrat à durée déterminée (CDD). Pour le moment, 2AS a prévu le recrutement de 867 travailleurs. Les CDI seront assortis de période d’essai renouvelable. Il en est de même pour les CDD qui arrivent à expiration au-delà de fin mai 2018. Les titulaires de CDD auront une période de validité de 3 mois renouvelables. Après une période d’essai, la société 2AS va procéder à l’évaluation du profil de chaque travailleur et sa capacité à tenir son poste. Si besoin, selon les termes de l’accord, une période d’adaptation sera mise en oeuvre pour confirmer le travailleur au poste ou son redéploiement à un autre poste pour les travailleurs titulaires de CDI. Toutefois, la décision finale revient à 2AS sur la poursuite ou non de leurs relations contractuelles.

Les travailleurs en âge de retraite n’iront pas à AIBD

Si les travailleurs de SHS et AHS titulaires d’un contrat affichent le sourire après la signature de l’accord cadre, c’est la tristesse chez eux qui sont à la veille de leur retraire. Selon les termes de l’accord, la société 2AS exclut dans son recrutement les travailleurs qui ont atteint l’âge de la retraite et qui sont encore en activité, et les travailleurs qualifiés qui sont à un an de la retraite. Les travailleurs qui exercent des emplois pénibles et qui sont à deux ans de la retraite ne seront pas non plus recrutés. Il est précisé également que le cas des travailleurs ayant été embauchés dans les six derniers mois sera étudié individuellement. Toutefois, une commission paritaire comprenant l’employeur et les représentants du personnel pourra être mise en place.

Rencontre entre syndicalistes et directeur du Budget

Après leur sortie au vitriol, les secrétaires généraux des syndicats les plus représentatifs de l’éducation ont rencontré le Directeur général du Budget pour savoir les raisons de la ponction des salaires de certains enseignants. Selon le secrétaire général du SAEMS, Souarou Sène, ils ont eu l’assurance du Directeur général qu’il s’agit d’une erreur qui est en train d’être corrigée. Une émission spéciale a été faite et les sommes ponctionnées seront disponibles au plus tard mardi prochain.

Bornes fontaines à Kotiox

Les populations du village de Kotiox peuvent pousser un ouf de soulagement. Leurs difficultés liées à l’absence d’eau potable est désormais un mauvais souvenir. Samedi dernier, ils ont bénéficié de dix-sept bornes fontaines, d’abreuvoirs et d’une plate forme multifonctionnelle d’un montant de 75 millions financés par une association française dénommée «Keur Afrique», partenaire de la Caritas. Les bornes fontaines vont desservir environ milles habitants. Cette infrastructure vient à son heure en ce sens que les jeunes qui exercent le maraîchage dans la zone voyaient leurs activités au ralenti à cause du manque d’eau. Les branchements faits à partir de Noto Palmarin vont alléger les travaux des dames.

Mouhamed Moustapha Diagne porte les doléances de MYF

En tournée de massification dans le département de Médina Yoro Foulah, le président du parti Synergie Républicaine est revenu avec un paquet de doléances des populations. Dans un communiqué parvenu à «L’As», Mouhamed Moustapha Diagne a décidé de se faire l’avocat des populations qui réclament de l’eau potable, de l’électricité, le bitumage de la boucle du Fouladou, l’emploi des jeunes. La rupture de médicaments dans les postes de santé a été aussi déplorée par les populations.

Mansour Faye offre des fauteuils roulants

Le maire de Saint Louis, Mansour Faye, a remis 50 fauteuils roulants aux membres de la Fédération communale des associations des handicapés, 10 au Service départemental de l’Action sociale et 20 au Service régional de l’Action sociale. C’était en présence du chef du service régional de l’action sociale, d’un représentant des présidents de conseil de quartiers, de notables et de parents  de handicapés de la «vieille ville».

T W / 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.