L’administrateur de Pastef avoue à moitié…

SOCIÉTÉ : La valse se poursuit entre le Palais de Justice et la police pour les responsables de Pastef dont certains arrêtés depuis dimanche.

L’administrateur de Pastef, Birame Soulèye Diop, son épouse Patricia Mariame Ngandoul, le coordonnateur de Pastef de Dakar, Abass Fall, Fatima Mbengue, Bawar Dia et Dahirou Thiam ont été à nouveau déférés au parquet. Seulement, ils ont bénéficié d’un deuxième retour de parquet.

Ils seront à nouveau présentés au procureur aujourd’hui qui va décider de leur sort. D’aucuns craignent que leur dossier ne soit transmis à un juge d’instruction. Toutefois, l’affaire est perçue comme un règlement de comptes politique par une certaine opinion. Il faut souligner que l’administrateur de Pastef qui avait fui, d’après le procès-verbal, a avoué en partie les faits qui lui sont reprochés, déclarant qu’il est un acteur politique.

Cependant, l’inspecteur des impôts et domaines Birame Soulèye Diop nie toute participation à l’envoi du message en cause à Mahmoud Saleh et Souleymane Ndéné Ndiaye. Son épouse qui a clamé son innocence est éloignée de ses deux enfants depuis lundi dernier.

TW médias

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.