L’Assemblée nationale envahie par les gendarmes

Les gendarmes viennent d’envahir l’Assemblée nationale. A peine le vote pour élire le président de l’Assemblée nationale a démarré, les députés de l’opposition dont Guy Marius Sagna ont jeté leur bulletin de vote par terre, au lieu de le mettre dans l’urne. Le malentendu qui a causé un retard de plus de 3 heures des travaux, continue toujours entre les deux camps.

Pour faire bouger les choses, les gendarmes ont envahi l’hémicycle, peut-on constater sur les images de la télévision nationale, RTS. On assiste à des bousculades, car les députés de l’opposition sont toujours regroupés au tour de l’urne.

Le vote a pu redémarrer sous la surveillance des gendarmes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.