Le Festival N’sangu Ndji Ndji célèbre la musique africaine

Ce metissage musical entre musique traditionnelle africaine et sonorités plus modernes donne un résultat original.

Kora, Yabara, calebasses, et autres percussions africaines…Bienvenue au festival de musique N’sangu Ndji Ndji au Congo. Un événement qui célèbre la diversité culturelle du continent et qui met l’accent sur des instruments de musique africains, avec des artistes venus des quatre coins de l’Afrique.

Pierre-Claver, le directeur du festival rappelle l’importance d‘évènements comme celui-ci “Ces instruments là c’est notre patrimoine. Ce sont des éléments qui nous identifient. Si nous donnons la possibilité à ces instruments d‘être mis en valeur. C’est notere patrimoine qu’on met en valeur. Et on donne une plus longue durée de vie à ces instruments là.”

Ce metissage musical entre musique traditionnelle africaine et sonorités plus modernes donne un résultat original. Et qui fait la force de groupe comme celui de Djeli Moussa que nous avons rencontré quelques heures avant sa performance.Originaire de la Guinée, le chanteur qui joue de la Kora nous présente cet instrument ancestral, véritable emblème de l’empire mandingue.

Ces instruments là c’est notre patrimoine. Ce sont des éléments qui nous identifient. Si nous donnons la possibilité à ces instruments d’être mis en valeur. C’est notere patrimoine qu’on met en valeur. Et on donne une plus longue durée de vie à ces instruments là.

Après les répétitions place à la scène. Ce soir là, grâce aux sonorités mélodieuses de la kora, Djeli moussa et sa bande auront fait vibrer le public jusque tard dans la nuit.

LIRE LA SUITE

T W / Culture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.