Le préfet de Dakar menace de rapatriement les manifestants guinéens

SOCIÉTÉ : Après mercredi, des Guinéens pro-Cellou Dalein Diallo se sont encore rassemblés hier devant l’ambassade de Guinée au Sénégal pour réclamer la victoire de leur candidat à l’élection présidentielle.

Les forces de l’ordre ont encore tiré des gaz lacrymogènes pour disperser ces Guinéens, présentés comme proches du leader de l’UFDG (Union des forces démocratiques de Guinée).

D’ailleurs, une course-poursuite a eu lieu entre policiers et manifestants qui leur lançaient des pierres, avant de se replier vers la Cité Gorgui. Bien avant cela, des dizaines de policiers ont pris position devant la représentation diplomatique de la Guinée au Sénégal, où des ressortissant guinéens ont appelé à défier les forces de l’ordre, qui ont quadrillé les lieux. Une telle situation n’a pas laissé indifférent le préfet de Dakar.

Dans un communiqué, le préfet de Dakar annonce des sanctions allant jusqu’au rapatriement des manifestants récalcitrants dans leurs pays. « Le Préfet de Dakar rappelle que les manifestations sur la voie publique sont régies par des règles, notamment la déclaration préalable auprès de l’autorité administrative.

Les organisateurs et participants aux manifestations spontanées de ces derniers jours aux alentours de l’ambassade de Guinée au Sénégal s’exposent à de lourdes sanctions nonobstant la possibilité de reconduite à la frontière pour les étrangers. Il informe que toutes les dispositions sont prises afin de garantir l’ordre public » écrit Alioune Badara Samb.

TW médias

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.