Le Premier ministre tire encore sur l’opposition: «Elle est sur internet à chercher le buzz»

Le Premier ministre à Ogo.

Ce jeudi matin, à quelques encablures de midi, la caravane de la tête de fil de la coalition Benno Bokk Yakaar atteignait les limites du périmètre départemental de Matam.

Mahammed Boun Abdallah Dione, satisfait de la mobilisation et de la détermination des populations matamoises, peut maintenant engager l’étape de Kanel. Auparavant, à Ogo, village frontière entre les deux départements, M. Dionne, toujours sur le ton de la raillerie, déclare que l’opposition s’est cantonnée dans la capitale, pendant que les choses se passent sur le terrain. «Ils sont sur internet à chercher le buzz.

Mais l’affaire ne se passe pas ainsi. La vérité des urnes est construite sur le terrain. Et, c’est ce que nous sommes en train de faire». Toujours en verve, le PM qui ne cède aucune parcelle de terrain à l’opposition, décoche à nouveau ses flèches sur le Père du Sopi. «Wade refuse d’aller à la retraite. Nous tenons la solution, à présent. On va l’élire Imam et lui donner un chapelet. C’est à cela qu’il doit se consacrer». Toutes les coalitions en ont pris pour leurs grades. Mais «Manko» aura été sa cible privilégiée. Le PM dira, à ce sujet, que le Manko tant chanté tel un cadre unitaire est passée au «Tassaro». Du coup, elle a accouché du «Manko Wattu, Manko Takhawalu, Manko Wataatu…»

Revenant sur le vote proprement dit, le chef du gouvernement rappelle la loi récemment adoptée à l’assemblée nationale. Celle-ci, indique-t-il, à l’attention des électeurs, «vous permet de choisir cinq bulletins sur les quarante sept existants. Une fois cette phase bouclée, retenez celui à la tête du cheval pour l’introduire dans l’enveloppe, avant de le glisser dans l’urne».

Il faut préciser que la caravane du Premier ministre, passée par les localités de Ogo, Sinthiane, Sinthiou Garba, Kanel, Ouro Sidy, Sinthiou Bamambé, Ndendory a été reçue par des foules impressionnantes. Des mobilisations qui renforcent Mahammed Dione et lui donnent plus d’élan et de force malgré la fatigue due à l’état des routes du Fouta.

T W / Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.