Le Président Gbagbo dit non au chantage d’Alassane Ouatara

INTERNATIONAL : Les émissaires de Dramane Ouattara envoyé cette semaine à Bruxelles rencontrer le président GBAGBO sont répartis bredouille à Abidjan .

Ces derniers avaient pour mission d’obtenir du président GBAGBO son accord pour la reconnaissance du troisième mandat illégal de Dramane. Il était prévu qu’il fasse cette déclaration lors d’une interview aménagée par la chaîne France24 en présence du sulfureux journaliste Christophe Boisbouvier et son collègue Marc Perelman.

En échange, Alassane Ouattara affreterait un avion présidentiel pour le retour glorieux du Woody de Mama en Côte d’Ivoire.

La réponse du président GBAGBO a été sans appel :  » Je ne négocierai jamais mon retour en Côte d’Ivoire avec une contrepartie qui déshonore la dignité du peuple IVOIRIEN . Je rentrerai dans mon pays sans ou avec un passeport ordinaire  »

Cette décision du président GBAGBO fragilise au plus haut point Alassane Ouattara. Affaibli politiquement après le fiasco électoral qu’il a organisé, il aura du mal à obtenir la confiance de ses pairs si aucune force politique de premier plan ( FPI , PDCI ) ne le reconnaît. Le premier ministre Affi N’guessan depuis sa cellule de prison refuse également toute idée de conditionner sa libération à une telle démarche .

De son côté, le président Bedie demeure sur la même ligne d’autant plus qu il a lui même assujetti le dialogue à la libération des prisonniers politiques et la levée de tous les blocus . Mais semble ne pas renoncer son précieux projet de transition.

En somme , Alassane Ouattara s’enfonce dans une crise de légitimité après de fortes tensions socio politiques liées à sa candidature à un troisième mandat controversé.

TW médias 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.