Le quota du Sénégal, à 5822 pèlerins

POLITIQUE : Le ministère du Hajj du royaume d’Arabie Saoudite a procédé hier, jeudi 21 avril 2022, à la répartition provisoire du nombre de pèlerins par pays pour l’édition du pèlerinage aux Lieux Saints de l’Islam de cette année.

Le ministère du Hajj du royaume d’Arabie Saoudite a procédé hier, jeudi 21 avril 2022, à la répartition provisoire du nombre de pèlerins par pays pour l’édition du pèlerinage aux Lieux Saints de l’Islam de cette année. Selon le site internet saoudien, Haramain Sharifiain, le Sénégal aura 5822 pèlerins. En Afrique, il est devancé par le Nigeria et l’Egypte qui font partis des mieux lotis. Les pays aux plus importants quotas pour ce pèlerinage sont l’Indonésie, le Pakistan, l’Inde et le Bengladesh.

Pour rappel, le nombre de pèlerins aux Lieux Saints de l’Islam est restreint à 1 millions de voyageurs, par les autorités saoudiennes, à cause de la Covid 19. La répartition de ce taux du Sénégal entre la Délégation générale au pèlerinage à la Mecque et les voyagistes privés risque d’être compliquée, si l’on sait déjà que le privé avait voulu que tout le quota lui soit cédée. Ce que l’Etat, par l’intermédiaire du ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, Aïssata Tall Sall, a refusé. «Je compte sur le sens de la mesure et de la pondération des voyagistes pour que nous puissions nous entendre. Dire que les quotas sont faibles et l’Etat doit se désengager, on ne peut le faire. Il intervient pour pondérer les prix, ne pas laisser les pèlerins à la merci des voyagistes».

Le ministre avait tout de même manifesté son optimisme de voir le Sénégal privilégié par l’Arabie Saoudite. «Le Sénégal est respecté par le royaume d’Arabie Saoudite, en sa qualité de grand pays musulman. Je suis convaincue qu’en discutant avec les autorités saoudiennes, nous n’aurons que le meilleur. On ne peut pas avoir notre quota passé, mais on ne sera pas desservis», avait dit Aïssata Tall Sall, lors du vote des plusieurs projets de loi qu’elle défendait à l’Assemblée nationale, le 12 avril dernier. Après deux années de pause, à cause de la pandémie de Covid-19, le pèlerinage aux Lieux Saints de l’Islam reprend, avec un quota pour le Sénégal réduit à la moitié. Au dernier pèlerinage, il avait plus de 10.000 pèlerins.

TW médias / Dakarmatin.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.