Léopold Sédar Senghor : Le bâtisseur de la Nation et de l’Etat commémoré

CONTRIBUTIONS : Sur la tombe du grand homme, un de ses nombreux homonymes. Originaire de Thiadiaye, dans le Sine toujours, Léopold Sedar Sène gagne sa vie à Dakar.

Mais ce matin du 20 de ce mois, il n’a pas affronté les froides rafales de décembre pour aller au boulot. Car tous les 20 décembre, dit-il, il arrête tout, y compris son travail et il vient ici, sous les frondaisons du cimetière catholique de Bel Air, le bien nommé. Pour rien au monde, à Dieu ne plaise, il ne raterait son rendez-vous annuel avec son « grand-père, ami et Président » tout à la fois. « Il est beaucoup pour moi », explique-t-il. En effet. LSS qui a les mêmes initiales et les mêmes lunettes que son parrain, a posé sur un coin de la tombe en marbre un magnétophone qui diffuse doucement la musique de la cantatrice attitrée du Président-poète, la diva Serer Yandé Codou Sène. Sur sa chemise jaune barrée du drapeau national cousu sur le vêtement, Sedar Sène a épinglé les effigies du fils de Gnilane Bakhoum et aussi du fils de Coumba Deme, le Successeur à la tête de l’Etat du Sénégal comme du Parti socialiste.

Justement la crème du parti créé par Senghor avec d’autres camarades est là, présente. Son chef de cabinet pendant dix ans sans interruption, Mar Diouf, Secrétaire général de l’Union régionale de Dakar, le maire de Grand-Dakar Jean Baptiste Diouf, Secrétaire général de l’Union départementale de Dakar, Niadiar Sene, Secrétaire général de l’Union départementale de Mbour, Nguirane Ndoye President des Sages et son collègue Moustapha Diaw, Makhoudia Ndour, Secrétaire général adjoint de l’Union départementale de Rufisque, les députés

Juliette Zinga de Dakar et Bousso Ngom de Bambey. Sous la crinière argentée d’un élégant Européen, l’ancien conseiller culturel du President Senghor, fidèle au poste. Parmi l’assistance, Diogoye Ndour venu de Nguenienne, le fief du défunt Secrétaire général du PS et ancien Conseiller diplomatique du Président Senghor, Ousmane Tanor Dieng, fait penser à son illustre concitoyen.

Comme tous les ans aussi, la famille Senghor est présente et bien représentée. Ses neveux, ses nièces Germaine et Hélène Senghor, et leurs enfants et petits-fils viennent de toute façon très souvent, en dehors des commémorations officielles, rendre visite à leur illustre parent et prier pour le repos de son âme et de celle de son épouse Colette et de son fils Philippe Maguilen, enterrés côte à côte. Accompagnant sa mère Germaine Senghor, l’Ambassadeur Adrienne Diop, petite-nièce du Président et ancienne journaliste de la RTS.

Au nom du Parti socialiste, le maire Jean Baptiste Diouf, dirigeant du département de Dakar a déclaré que « nous sommes venus rendre hommage au Président Senghor, témoigner de notre affection filiale, et surtout de notre camaraderie au sein du parti.

Nous sommes également ici pour témoigner devant le peuple sénégalais du fait que Senghor était un homme multidimensionnel, qui a créé et consolidé la nation sénégalaise.

Notre présence montre aussi que les idées que Senghor a défendues étaient novatrices et sont actuelles, et que tous ceux qui l’ont politiquement combattu ont confirmé qu’il avait eu raison sur eux.

Le plus important que je retienne de Senghor, c’est le fait d’avoir créé cette symbiose au sein du peuple et entre toutes les ethnies. Aujourd’hui tous les Sénégalais sont cousins germains et c’est pourquoi nous avons une nation différente des autres, du fait ill n’y a pas de conflit ethnique ni religieux

Le Parti socialiste continuera à honorer Senghor et à s’inspirer de ses idées pour demeurer toujours le premier parti du Sénégal. »

À côté du caveau de la famille présidentielle, la tombe de l’Ambassadeur Bruno Diatta, ancien chef du protocole de Léopold Sédar Senghor, converse avec l’hôte du jour. Paix éternelle à leur âme et à celle de tous les morts, amen.

Dié Maty FALL

TW médias

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.