L’Euro accuse le coup face au Dollar après un sommet en deux ans et demi

Une inflation trop faible pourrait empêcher la banque centrale américaine de procéder à un troisième relèvement de ses taux cette année.

L’euro baissait un peu face au dollar jeudi en cours d’échanges américains, accusant le coup après avoir battu un record en plus de deux ans dans la foulée du statu quo monétaire décidé la veille par la Réserve fédérale américaine (Fed).

Vers 18H00 GMT (20H00 HEC), l’euro valait 1,1675 dollar contre 1,1735 dollar mercredi vers 21H00 GMT.

La monnaie européenne perdait également un peu de terrain face à la devise nippone, à 129,75 yens pour un euro contre 130,47 yens la veille.

Le billet vert se stabilisait face à la devise japonaise, à 111,13 yens pour un dollar contre 111,18 yens lundi.

L’euro était monté vers 03H35 GMT à 1,1777 dollar, son niveau le plus élevé depuis début janvier 2015.

Désormais, « il n’y a rien pour faire perdurer ce mouvement et des indicateurs américains sont ressortis un peu meilleurs qu’attendu. Cela aide le dollar, on voit une sorte de correction », a commenté Vassili Serebriakov de Crédit Agricole.

Les commandes de biens durables aux Etats-Unis ont augmenté plus que prévu en juin, après deux mois de baisse, grâce au secteur des transports.

Mercredi, et en cours d’échanges asiatiques jeudi, l’euro avait profité de la faiblesse générale du billet vert après une réunion de la Fed à l’issue de laquelle les taux directeur américains sont restés comme prévu inchangés.

« Elle a aussi procédé à une subtile modification de son évaluation de l’inflation que les investisseurs ont initialement perçu comme un signe que les responsables (de la Fed) étaient peut-être en train de perdre confiance dans un rebond des prévisions de croissance et de hausse des prix pour la deuxième moitié de l’année », a estimé Omer Esiner de Commonwealth Foreign Exchange dans une note.

Une inflation trop faible pourrait empêcher la banque centrale américaine de procéder à un troisième relèvement de ses taux cette année.

« On a été un peu surpris de la force de la réaction (du marché). Nous avons trouvé le communiqué équilibré », a reconnu Vassili Serebriakov.

Les commentaires de la Fed sur l’inflation ont ainsi « volé la vedette » à d’autres propos plus encourageants de la banque centrale sur le fait qu’elle prévoyait de réduire « assez vite » le volume des actifs à son bilan accumulés pour soutenir la reprise, a observé Ipek Ozkardeskaya, analyste chez London Capital Group.

Lors de sa précédente réunion en juin, la banque centrale avait seulement indiqué que ce processus de réduction de son bilan -qui correspond à un resserrement de la politique monétaire- interviendrait « dans l’année ».

Le dollar s’est nettement affaibli ces dernières semaines face à la plupart des monnaies, perdant toute l’avance qu’il avait accumulé après l’élection de Donald Trump en novembre 2016.

Vers 18H00 GMT, la monnaie britannique montait un peu face à l’euro, à 89,28 pence pour un euro, mais repartait à la baisse face au dollar, à 1,3077 dollar pour une livre.

La monnaie suisse baissait face à l’euro, à 1,1253 franc pour un euro, après avoir atteint 1,1267 franc, son niveau le plus faible depuis le 15 janvier 2015, date de l’annonce surprise par la Banque centrale suisse (BNS) de la fin de l’arrimage du franc à l’euro. La devise suisse baissait aussi face au dollar, à 0,9638 franc pour un dollar.

La devise chinoise a terminé en hausse face au billet vert, à 6,7430 yuans pour un dollar à 15H15 GMT – son niveau le plus fort en fin d’échanges depuis mi-octobre dernier – contre 6,7540 yuans mercredi à 15H30 GMT.

L’once d’or a fini à 1.261,10 dollars au fixing du soir, contre 1.248,10 dollars mercredi.

Profitant également de l’accès de faiblesse du billet vert, le cours de l’once de métal jaune est monté jeudi vers 12H40 GMT à 1.265,50 dollars, son niveau le plus élevé depuis mi-juin.

impact.sn

T W / Economie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.