L’historique d’octobre rose

Octobre rose : quelles sont les origines de cette

mobilisation ?

 
 
Yahoo Actualités

Le mois d’octobre est baptiser  Octobre rose, le mois de campagne de prévention contre le cancer du sein. Quelles sont les origines de cette campagne de sensibilisation ?

En octobre 2020, pour la 27e année consécutive en France, se déroule la campagne de lutte contre le cancer du sein. L’association Le Cancer du Sein, Parlons-en ! propose de lutter contre le cancer du sein en informant, en dialoguant et en se mobilisant aux quatre coins de la France. Le mois d’octobre permet donc à l’association, qui œuvre toute l’année pour soutenir la recherche médicale et scientifique, de mettre en lumière celles et ceux qui combattent cette maladie, d’intensifier l’information et la sensibilisation et de rassembler plus de fonds pour aider les chercheurs.

On estime qu’une femme sur 8 sera touchée par un cancer du sein au cours de sa vie, d’où l’importance d’un dépistage précoce. Plus le cancer du sein est détecté tôt, plus les chances de guérison sont importantes. Près de 50 000 nouveaux cas de cancer du sein sont recensés chaque année en France, dont 300 concernent des hommes. 12 000 femmes en décèdent chaque année en France.

Les origines de l’action

La première campagne de sensibilisation au dépistage du cancer du sein et la promotion de la mammographie date de 1985 et vient des États-Unis. Elle tient ses origines d’un partenariat entre l’American Cancer Society et l’entreprise Imperial Chemical Industries. En 1993, Evelyn Lauder crée aux États-Unis la Breast Cancer Research Foundation (Fondation pour la Recherche contre le Cancer du Sein) afin de soutenir l’innovation en matière de recherche clinique et génétique. Le mois d’octobre est choisi de façon universelle pour rappeler aux femmes et hommes que le dépistage précoce peut changer les choses, et devient le mois de mobilisation mondiale pour la lutte contre ce cancer.

En France, Octobre rose fête cette année ses 26 ans. En 1994, Estée Lauder France et le magazine Marie-Claire s’engagent ensemble dans la lutte contre le cancer du sein et créent l’association « Le Cancer du Sein, Parlons-en ! ». Depuis 1994, des initiatives sont donc mises en place pendant le mois d’octobre pour sensibiliser les femmes au dépistage précoce et pour récolter des fonds à destination de la recherche et des soignants. Des courses à pied, des ventes aux enchères ou encore des collectes de soutient-gorge sont organisées. Depuis 2004, les Prix Ruban Rose mis en place par l’association permettent financer la recherche contre le cancer du sein.

L’histoire du ruban rose

La première femme a avoir fait d’un ruban le symbole d’une lutte est l’Américaine Penney Laingen. Elle accrochait des rubans jaunes aux arbres pour demander la libération de son mari Bruce Laingen, retenu en otage en Iran. Dans les années 1990, le symbole du ruban a été repris pour la lutte contre le SIDA en le colorant en rouge : couleur de la passion et du sang. En 1992, Alexandra Penney, rédactrice en chef du magazine Self, imagine un ruban rose pour représenter le combat contre le cancer du sein et demande à l’entreprise Estée Lauder de le distribuer dans ses magasins de New York.

Evelyn Lauder, vice-présidente de la société de cosmétique, met donc des rubans roses sur tous les comptoirs Estée Lauder et les magasins de cosmétiques du pays. La couleur rose a été choisie car elle est “une couleur féminine, douce, joyeuse et qui évoque la bonne santé, tout ce que ce cancer n’est pas”, comme le souligne l’association Breast Cancer Action. Le ruban rose est devenu aujourd’hui le symbole international de la lutte contre le cancer du sein.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.