Liverpool vainqueur de la coupe du monde des clubs

Une passe décisive de Sadio Mâné pour un but de Firmino…

Un contre magistralement mené par le Sénégalais Sadio Mané et conclu par le Brésilien Roberto Firmino a eu raison de la résistance de Flamengo à la 99e minute d’une finale de Coupe du monde des clubs un peu plus spectaculaire que le score ne le laisse penser.

La première victoire de Liverpool dans cette compétition a été longue, très longue à se dessiner. Et si la supériorité anglaise est devenue évidente en fin de match puis en prolongation, Flamengo n’est pas passé loin d’un exploit majuscule.

C’est d’ailleurs dans la foulée d’une action où le centre de Filipe Luis avait trouvé la tête de Gabriel Barbosa, au deuxième poteau, que les Reds ont ouvert le score.

La formation de Jürgen Klopp a longtemps craint de regretter sa maladresse du début de rencontre, quand son adversaire semblait incapable de suivre le rythme. Firmino (après 42 secondes) et Keita (5e), sur deux mouvements dans le dos de la défense, ont manqué la cible, comme Alexander-Arnold sur une frappe lointaine (6e).

Car ensuite l’équipe de Jorge Jesus a retrouvé une assise et même dominé la première période, sans créer de véritable danger dans la surface d’Alisson. Les Brésiliens ont cadré leur première frappe par Gabriel Barbosa, stoppée par le gardien de la Seleçao (53e), quelques minutes après que Firmino eut trouvé le poteau adverse (47e), et ils ont longtemps rendu coup pour coup.

Mais la fatigue a fini par avoir raison de Flamengo, dont les ressources sur le banc ne sont pas comparables à celles de Liverpool. Et les Brésiliens, malgré un Bruno Henrique hyperactif de bout en bout et malgré une dernière occasion d’égaliser en toute fin de prolongation, n’ont pas réussi à atteindre la séance de tirs au but et à reproduire l’exploit de 1981, quand l’équipe de Zico et Junior avait corrigé les Reds en finale (3-0).

L’homme : incontournable Firmino

Il a marqué, en prolongation, l’unique but de la partie, avec le calme qui a longtemps fait défaut aux siens. En seconde période, Liverpool a parfois manqué de calme et Roberto Firmino aussi, qui aurait pu plier l’affaire dès la première minute en plongeant dans le dos de Rodrigo Caio.

L’attaquant brésilien a aussi trouvé le poteau dès l’entame de la seconde période, lorsqu’il a fait passer le ballon au-dessus de son compatriote avant de frapper du gauche (47e). Mais c’est finalement lui qui est resté assez lucide pour ne pas tirer en première intention, au terme d’un contre sur lequel Sadio Mané lui avait admirablement mâché le travail.

Un contrôle et un crochet ont mis le gardien et le dernier défenseur suffisamment à l’envers pour que la porte du but s’ouvre. La juste récompense pour un joueur hyper précieux dans l’animation anglaise, ce samedi comme toujours ou presque.

Le fait : un VAR à revoir

Pendant quelques minutes, Liverpool a cru échapper à la prolongation: l’arbitre, M. Hail Aj Jassim, a sifflé penalty pour une intervention par derrière de Rafinha sur Sadio Mané, au moment de frapper au but. Mais, après consultation du VAR, alors qu’on le croyait sur le point de transformer le penalty en coup franc puisque l’action avait eu lieu juste avant la ligne, il a décidé purement et simplement de remettre le ballon en jeu, alors qu’il est difficile de croire que Rafinha n’a pas au moins gêné le Sénégalais sur cette action !

Une décision qui a révolté le banc anglais, pas spécialement ravi de devoir disputer trente minutes supplémentaires alors qu’il rejouera jeudi en Premier League, à Leicester. Ce sera sans doute sans Oxlade-Chamberlain, touché à la cheville droite et qui a quitté le stade en béquilles. Mais toujours avec dix points d’avance puisque Leicester, justement, s’était incliné sur le terrain de Manchester City (1-3) quelques instants plus tôt.

T W médias – l’equipe.fr / Sports

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.