Locales 2022 : Mame Mbaye Niang accuse Abdoulaye Diouf Sarr de plagiat

POLITIQUE : Mame Mbaye Niang n’a pas raté ses désormais adversaires pour la Ville de Dakar, dont Barthélémy Dias et Abdoulaye Diouf Sarr.

Le leader de la Coalition “Sénégal 2035″ qui n’a pas caché ses ambitions depuis l’annonce des Locales, affiche ainsi son optimisme pour ces élections grâce à l’”ambitieux” programme qu’il propose aux Dakarois. 

Mame Mbaye refuse ainsi de jouer les seconds rôles lors de ces échéances territoriales qui se profilent à l’horizon. Il estime faire partie des trois (3) candidats qui occupent le peloton de tête. Une particularité qu’il prête à ses projets, comparé à ses adversaires. “Ma candidature n’est pas une diversion, mais une ambition longtemps nourrie avec une équipe qui veut servir son pays“, a précisé Mame Mbaye Niang, lors d’un entretien.

Avec “Sénégal 2035”, selon le chef de Cabinet du Président Macky Sall, “les Sénégalais se sont rendus compte que c’est un projet vraiment ambitieux. Ce projet est né entre 2017, 2018. Nous avions remarqué que le Président Macky Sall, avec son PSE, a permis au pays d’émerger, en ce qui concerne les infrastructures, la santé, l’énergie, l’eau, entre autres. Et notre Coalition n’est pas seulement composé de politiciens, mais de personnalités mues par l’intérêt de leur localité“.

Sa candidature et la réaction de Macky…

Il fait partie de ceux qui ont décidé de créer leur propre liste pour les élections locales. Ce, suite à la décision du chef de file de l’Apr de candidater d’autres de leurs alliées ou camarades de parti. Mame Mbaye Niang est revenu sur les raisons de son choix. Un choix qu’il justifie par une décision que lui et ses souteneurs avaient prise plus d’un an avant même le choix de son leader.

“Sénégal 2035″…

On ne peut pas, deux ans auparavant, déclarer notre candidature et que personne ne bronche, attendre aujourd’hui pour en faire une polémique (..) Nous avons décidé d’aller aux Locales juste avant la Présidentielle de 2019. Nous avions remarqué qu’à Dakar, avec le score que nous avions eu lors de ces élections, il serait difficile de remporter le premier tour. C’est ce qui avait motivé les discussions. Il y avait aussi des membres de l’opposition qui avaient décidé de ne pas suivre les directives de leurs partis. Ils avaient voté le Président Macky Sall. Ils ont, par la suite, eu des divergences avec leurs partis ou leur mouvements, entre autres. C’est par la suite que nous nous sommes retrouvés après les élections Présidentielles pour d’autres échéances électorales. Et c’est à la télévision que nous avions fait notre déclaration“, s’est justifié Mame Mbaye Niang.

Quid de l’appréciations du Président Macky Sall sur son choix ? Le leader de “Sénégal 2035” rappelle ses engagements et sa “détermination” aux côtés du Président Sall. Bien que, selon lui, il existe des membres de son parti avec qui il n’est pas d’accord.

Face à Diouf Sarr…

Mame Mbaye Niang s’est voulu clair sur la question. A ceux qui pensent que sa liste risque de fragiliser son adversaire et camarade de parti Abdoulaye Diouf Sarr, il estime que chacun a fait son choix. “Et nul ne doute que nous sommes plus légitimes qu’eux (Diouf Sarr et Cie). Le plus logique c’est que lui vienne nous renforcer. Nous sommes là pour gagner (…) Les sondages montrent que nous sommes largement favoris et nous nous sommes préparés depuis deux (2) ans. Nous n’avons pas la même façon de procéder. On ne nous voit pas dans des meetings, ni le show. Nous avons décidé de notre stratégie qui est de faire dans la discrétion“, souligne-t-il. Non sans préciser que sa liste est loin d’être une liste de “diversion“.

Celui qui passe tout son temps à dire des contrevérités, on peut considérer que ses promesses pour le futur sont fausses. Nous avons créé notre coalition, nous n’avons eu aucun problème avec nos listes et avons présenté un programme“, renchérit-il.

Yewwi Askan Wi… 

Il y a une grande différence entre un vœu pieux et un programme“, selon Mame Mbaye Niang qui titille Abdoulaye Diouf Sarr. “Deux mois déjà que nous avons sorti notre programme. Libre à eux d’aller le copier. Que ce soit Diouf Sarr ou les autres, personne n’a un programme (…) Ils doivent arrêter de leurrer les Sénégalais (…) Les candidats sont au nombre de trois (3). Dont une partie que je qualifie d’extrémistes de l’opposition (Y.A.W). Des gens qui ne sont obsédés par l’échec de Macky Sall“, peste-t-il.

Il n’a pas non plus raté les candidats de sa Coalition, particulièrement les maires sortants qui, selon lui, ne se battent que pour “maintenir leurs positions dans le Gouvernement“. Selon lui, ils n’ont rien réalisé durant leur magistère et à l’approche des élections, “ils se maintiennent sur les réalisations du Président Macky Sall pour tromper les populations. Dakar n’a pas besoin de candidat communautaire. Et il y’en a aussi qui veulent les mairies pour faire avancer leurs localités, c’est à dire nous“.

Charte de non violence…

Ousmane Sonko et Cie ont refusé de signer la charte de non violence et en ont donné leurs raisons. A cet effet, le camp d’en face a profité de l’occasion pour “charcuter” les membres de la Coalition Y.A.W qui, selon eux, veulent installer le chaos dans le pays. Mame Mbaye Niang a une vision autre que celle de sa Coalition (BBY). Il adopte une position, selon lui, Républicaine” sur la question.

Pour lui, “il n’a nullement été signifié une quelconque charte de non violence dans le processus électoral. Chacun est libre de son choix, mais si on se base sur le Code électoral, il ne doit pas y avoir de problème (…) Peut-être que les initiateurs sont animés d’une bonne volonté. Mais certains qui reconnaissent déjà leur échec en profitent pour semer la discorde (…) Y.A.W A a le droit de ne pas signer mais pas de mettre le pays à feu et à sang“.

TW médias

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.