L’Opposition joue le coup KO….

POLITIQUE : Les coalitions Yewwi Askan wi et Wallu Sénégal ont posé un pas important vers la réalisation de leur ambition commune d’imposer au régime en place une cohabitation politique à l’Assemblée nationale lors de la prochaine législature.

En effet, à travers l’alliance conclue en direction des Législatives de juillet prochain, les deux entités vont mutualiser partout leurs forces pour faire face à la liste du régime en place et retourner la stratégie du coup ko contre Macky Sall et toute velléité de 3eme candidature à la magistrature suprême.

On en sait davantage sur la nature de l’alliance électorale nouée par les responsables des coalitions Yewwi Askan wi et leurs camarades de Wallu Sénégal du Parti démocratique sénégalais dans la nuit du 8 au 9 mai dernier, lors de la dernière journée de dépôt de listes de candidature. En effet, d’après les premières informations largement partagées dans la journée d’hier, lundi 9 mai, les deux blocs les plus représentatifs de l’opposition politique au président Macky Sall ont décidé de présenter chacun sa liste nationale (proportionnelle) avec comme tête de liste, le députémaire de Ziguinchor, Ousmane Sonko pour Yewwi Askan wi et Me Abdoulaye Wade pour Wallu Sénégal. Pour ce qui est scrutin majoritaire, les deux coalitions ont opté pour la mutualisation de leurs forces dans les 46 départements au Sénégal et dans les 8 départements de la diaspora. Cette alliance permettra de fédérer les militants de ces deux entités au Sénégal et à l’étranger pour maximiser leurs chances de remporter ces élections face à la coalition du pouvoir en place, Benno Bokk Yakaar.

Autrement, en lieu et place de la confrontation directe entre les deux entités à laquelle on avait assisté lors des dernières locales, on est parti pour vivre sauf cataclysme, lors de la prochaine campagne électorale, une union sacrée entre les militants des deux grandes coalitions de l’opposition, soit pour conforter les localités remportées lors des dernières élections municipales et départementales du 23 janvier dernier, soit pour arracher des localités perdues lors de ces élections locales avec un écart de voix plus ou moins significatif. C’est donc dire que cette alliance partielle entre ces deux entités constitue un véritable coup politique car elle concrétise un pas important vers la réalisation du projet d’imposer une cohabitation politique au niveau de l’Assemblée nationale, lors de la 14ème législative qui se profile. Un projet ouvertement nourri notamment par les responsables de la coalition Yewwi Askan wi afin de barrer la route à une possible 3ème candidature de l’actuel chef de l’Etat.

Ainsi, selon le quota retenu, la coalition Yewwi Askan wi va briguer 28 départements sur le territoire national. Il s’agit des départements de : Dakar, Guédiawaye, Keur Massar, Rufisque, Bambey, Fatick, Kaffrine, Koungheul, Kaolack, Kédougou, Kolda, Vélingara, Linguère, Louga, Matam, Ranérou Ferlo, Dagana, Saint-Louis, Goudomp, Sédhiou, Goudiry, Tambacounda, Mbour, Thiès et Tivaouane, Ziguinchor, Bignona et Oussouye. Autrement dit, dans ces départements, la Grande Coalition Wallu Sénégal ne présentera pas de listes pour le scrutin majoritaire et va battre campagne pour la victoire de Yewwi. En retour, Yewwi Askan wi va faire de même dans les 18 collectivités départementales restantes et qui reviennent à Wallu Sénégal. Il s’agit de Pikine, Diourbel, Mbacké, Foundiougne, Gossas, Mbirkilane, Malem Hodar, Guinguinéo, Nioro, Salémata, Saraya, Médina Yoro Foula, Kébémer, Kanel, Podor, Bounkiling, Bakel et Koumpentoum. Dans ces départements, Yewwi Askan wi ne présentera pas de liste et invitera ses militants à voter pour Wallu Sénégal qui va s’octroyer tous les députés issus de ces départements en cas de victoire.

Dans les 8 départements de la diaspora, les deux entités ont convenu que Wallu Sénégal brigue les sièges des départements de l’Europe du Sud et de l’Afrique du centre. De son côté, Yewwi Askan wi va pourvoir les sièges de députés dans les six départements de la diaspora restants. A savoir : l’Afrique de l’Ouest, l’Afrique du Nord, l’Afrique Australe, « Europe du Nord, Europe de l’Ouest et l’Europe du centre », Amérique, Asie et au Moyen Orient.

LE DEFI DE LA CONSTRUCTION DES LISTES CONSENSUELLES

 Cependant, il faut préciser que malgré cette prouesse réalisée à travers la mise en place de cette alliance politique, les deux grandes coalitions politiques de l’opposition ne sont pas tout à fait hors de la zone de turbulence. Il leur reste encore beaucoup d’équations à résoudre sur la route des prochaines législatives dont la première est certainement le choix de la tête de liste nationale. En effet, si pour Yewwi Askan Wi, le choix du leader de Pastef, Ousmane Sonko pour diriger la liste nationale n’a pas posé de grandes difficultés, tel n’est pas le cas pour son nouvel allié, Wallu Sénégal. Locomotive de cette coalition, la formation libérale de Me Wade se cherche toujours. La preuve, après la circulation du nom de Lamine Thiam récemment nommé Directeur de Campagne par Me Wade, Secrétaire général nationale du Pds, comme tête de liste nationale de Wallu Sénégal, c’est désormais celui du Pape du Sopi himself qui est évoqué.

En plus de ce flou artistique autour de la tête de liste nationale, il y a également un autre défi qui attend les responsables de ces deux coalitions : la confection complète des listes consensuelles. Du côté de Wallu Sénégal, il faut dire que les signaux d’un climat tendu commencent déjà à gagner du terrain surtout après la mise à l’écart subite de certains responsables libéraux au moment de la finalisation des négociations avec Yewwi. Il s’agit entre autres de Doudou Wade ou encore Mayoro Faye, Secrétaire national chargé de la Communication du Pds et par ailleurs chargé des alliances politiques, tous deux membres du directoire de campagne pour les prochaines législatives mis en place par Me Wade. Responsable libéral dans la commune de Saint-Louis, Mayoro Faye qui conduisait ces négociations avec Yewwi Askan wi comme chef de la délégation Wallu Sénégal au début a été mis à l’écart au dernier moment.

Sudquotidien.sn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.