L’Union africaine suspend le Burkina Faso après le coup d’Etat

INTERNATIONAL : L’Union africaine (UA) a annoncé lundi la suspension du Burkina Faso de toutes ses activités au sein de l’organisation continentale « jusqu’au rétablissement effectif de l’ordre constitutionnel dans le pays », théâtre d’un coup d’Etat la semaine dernière.

« Le Conseil décide (…) de suspendre la participation du Burkina Faso à toutes les activités de l’UA jusqu’au rétablissement effectif de l’ordre constitutionnel dans le pays », a annoncé dans un tweet le Conseil de Paix et Sécurité, en charge des conflits et questions de sécurité au sein de l’UA.

Le pays avait également été suspendu vendredi des instances de la Cédéao, comme d’autres pays ayant récemment connu un coup d’Etat militaire, la Guinée et le Mali.

Une délégation de chefs de la diplomatie de la Cédéao était attendue lundi dans la capitale du Burkina Faso, Ouagadougou, où elle devrait s’entretenir avec les membres de la junte, au pouvoir depuis une semaine.

Les militaires ont pris le pouvoir le 24 janvier et placé en résidence surveillée le président Roch Marc Christian Kaboré.

Comme ses voisins malien et nigérien, le Burkina Faso est pris depuis 2015 dans une spirale de violences attribuées à des mouvements jihadistes affiliés à Al-Qaïda et au groupe État islamique qui ont fait au moins 2.000 morts et 1,4 million de déplacés.

TW médias

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.