Macky Sall sonne la mobilisation …

POLITIQUE : Après la perte de certaines localités majeures par la mouvance présidentielle lors des dernières élections locales et territoriales du 23 janvier dernier, le président de la République et chef de file de la coalition Benno Bokk Yakaar (BBY) a sonné la riposte et entend remobiliser lui-même ses troupes en vue des élections législatives prévues le 31 juillet prochain.

C’est ainsi que, ce vendredi 04 mars, Macky Sall a réuni certains cadres de la mouvance présidentielle dans le but de redynamiser les troupes et de ne point se laisser surprendre aux élections législatives.

À ses troupes, Macky Sall a clairement fait comprendre l’impérieuse nécessité de contrôler le Parlement pour éviter une cohabitation synonyme de blocage ou de paralysie des institutions. Surtout que la possibilité de reconquérir Dakar est pour le moins incertaine pour Benno Bokk Yakaar. C’est pourquoi, faisant le deuil sur le département englobant la capitale, la majorité présidentielle compte mettre le paquet sur les autres localités phares du pays tout en continuant à manœuvrer pour casser la coalition Yewwi Askan wi. C’est d’ailleurs l’une des raisons du retard du remaniement gouvernemental annoncé en grande pompe bien avant les élections locales et territoriales. Le président de la République, qui multiplie ces derniers temps les inaugurations et autres lancements de projets d’envergure pour consolider son flirt avec la jeunesse de son pays après le sacre des «Lions» du football (Inauguration du Stade… du Sénégal pardon du Stade Me Abdoulaye Wade, baisse de certaines denrées de première nécessité, lancement de la phase 2 des travaux du Train express régional (TER) Diamnadio-AIBD…), a retenu le principe d’une tournée politique sur l’étendue du territoire national pour remobiliser les troupes.

Au cours de cette rencontre avec ses cadres, Macky Sall a aussi demandé l’installation de commissaires politiques dans les différents départements du pays pour arrondir les angles et faire taire les rancœurs nées des investitures lors dernières élections locales.

Pour donner le coup d’envoi de cette opération de remobilisation des troupes, le président Macky Sall a prévu de prier vendredi prochain, 11 mars, à Médina Gounass où se tient depuis ce samedi 05 février le Dakka ou retraite spirituelle initiée par Hadj Mouhamad Saïdou Ba, fondateur de cette cité religieuse. Après sa prière à Médina Gounass, Macky Sall se rendra à Tambacounda où il a convoqué certains responsables politiques de la mouvance présidentielle de l’ex-région du Sénégal oriental (Tambacounda et Kédougou). Après l’étape de Tambacounda, le chef de l’Etat devrait faire cap sur Kaolack où il pourrait passer la nuit du samedi 12 mars.

Selon nos antennes braquées au Palais, le président a prévu d’inaugurer la nouvelle route de Fatick-Samba Dia-Fimela-Djilass-Fatick. La route Joal – Samba Dia – Differ et Samba Dia – Fimela dans le Sine Saloum, une des belles routes du Sénégal. Elle est longue de 42 km, en plus de la bretelle de 7 km de Fimela. Elle relie plusieurs localités dont Joal, Keur Samba Dia, Palmarin à travers Diakhanor, Djiffer et l’ensemble des villages qui polarisent cet axe stratégique. Dans ces deux villes, il sera question pour le chef de file de Benno Bokk Yakaar de concilier les positions entre les divers responsables locaux, d’aplanir les divergences afin d’éviter le syndrome des dernières locales certains responsables de l’APR ont «travaillé» pour la défaite de Benno Bokk Yakaar en présentant des listes parallèles ou en s’alliant tout simplement à l’opposition comme ce fut le cas à Kédougou. Pour le général Sall, l’heure de la reconquête a donc sonné !

TW médias

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.