Me El Hadji Diouf : «Ce qui est arrivé à IBK peut se retourner contre Macky»

POLITIQUE : Invité ce dimanche de l’émission Grand Jury de la Rfm, Me El Hadji Diouf dénonce avec véhémence la position de la Cedeao et du président de la République, Macky Sall, à propos de la gestion de la crise malienne.

La robe noire dénonce «l’incohérence» de Macky Sall et «la fumisterie» de l’institution sous-régionale.

« La Cedeao refuse une intervention militaire au Mali parce que IBK est démocratiquement élu alors qu’en Gambie, elle n’a pas voulu coopérer avec Yaya Gambie et l’a renversé du pouvoir », rappelle-t-il.

«Comme en Gambie, la Cedeao devrait intervenir et réinstaller IBK, car il a la légalité. On devait combattre les putschistes dans la mesure où personne ne doit s’aventurer à prendre le pouvoir par les armes. La sortie de Macky Sall contre une intervention militaire au Mali est inconséquente et illogique», martèle Me El Hadji Diouf.

Et l’avocat d’avertir le Président sénégalais : «Ce qui se passe au Mali peut se retourner contre Macky Sall. IBK a été élu démocratiquement, lui-même Macky Sall a été élu démocratiquement. Macky a commis une erreur en voulant chercher une porte de sortie aux putschistes. Les Maliens n’ont pas donné feu vert aux mutins et à l’imam Dicko.»

Le leader du Parti des travailleurs et du peuple (PTP) rappelle à Macky Sall que le M23 s’était mobilisé contre Wade à travers des manifestations de rue mais n’a jamais comploté avec l’Armée pour prendre le pouvoir par les armes.

«Les gens qui manifestaient au Mali n’ont pas élu IBK et que Macky sache qu’il a commis une grosse erreur et ce qui est arrivé au Mali peut se retourner contre lui», prévient-il.

TW médias

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.