MLD interpelle Bictogo sur les deux contrats sulfureux le concernant !

Le président de l’Assemblée nationale ivoirienne, Adama Bictogo, fait une allocution ce jeudi à l’Assemblée nationale, à l’occasion de la cérémonie de clôture de la présente législature. Mais, Mamadou Lamine Diallo veut que le président de l’Assemblée nationale ivoirienne se prononce sur les affaires dans lesquelles il est cité au Sénégal.

«Adama Bictogo invité d’honneur à la clôture de la session ordinaire de l’Assemblée nationale du Sénégal jeudi 30 juin 2022. Dommage qu’il ne puisse pas nous rendre compte sur deux dossiers: les visas biométriques et la construction de l’Université Amadou Mahtar Mbow», a  déclaré Mamadou Lamine Diallo, dans un Tweet. Adama Bictogo prononce son discours ce jeudi, à l’Assemblée nationale sénégalaise. Celle-ci va clôturer aujourd’hui la présente législature.

Sur l’affaire des visas biométriques par exemple, l’Etat du Sénégal avait cédé, par entente directe, le juteux marché de visas sénégalais à la société nationale d’édition de documents administratifs et d’identification (Snedai) appartenant à Bictogo. L’Etat avait, ensuite, déboursé 12 milliards de francs CFA pour indemniser le groupe Snedaï suite à la rupture du contrat de délivrance des visas biométriques.

En son temps, le Forum Civil suspectait, «un enrichissement sans cause».  Son coordonnateur actuel, Birahim Seck, avait signalé que ce contrat «sans appel à concurrence, est illégal», car il ne remplit nullement les conditions d’une entente directe prévue par l’article 81 du code des marchés de 2011 applicable au moment de la signature dudit contrat de concession.  Et les informations fournies par l’Etat pour justifier  l’indemnisation n’étaient pas convaincantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.