NBA: les Sixers matent les Lakers, les « splash brothers » font gagner Golden State

SPORTS : Anthony Davis en a imposé dans le duel de costauds l’opposant à Joel Embiid, mais sans empêcher la défaite des Lakers, privés de LeBron James, à Philadelphie (105-87), jeudi en NBA, où Golden State a vaincu Minnesota (124-115) grâce aux « splash brothers » Curry/Thompson.

Pour son deuxième match depuis son retour de blessure, une entorse à un genou qui lui en a fait manquer 17, « AD » a montré à quel point il est crucial à l’équipe de L.A. avec 31 points inscrits (12 rbds, 3 contres, 2 interceptions).

Mais l’absence de « LBJ », lui aussi enquiquiné par une douleur à un genou et donc préservé, a été trop préjudiciable aux Californiens, malgré l’apport offensif de Russell Westbrook (20 pts à 9/15). Ce dernier montre du mieux après un début de saison insatisfaisant, en dépit d’une maladresse encore trop chronique (6 pertes de balles).

Solide de bout en bout, 48 heures plus tôt, pour s’imposer à Brooklyn, le champion 2020 a cette fois couru après le score presque tout du long, sans jamais faire son retard et se voit toujours engoncé à la 9e place à l’Ouest, son bilan repassant en négatif (24-25).

Forts d’une troisième victoire d’affilée, les Sixers sont eux récompensés de la 5e position à l’Est, chipée à Milwaukee.

Ils doivent cette bonne opération à Joel Embiid (26 pts, 9 rbds, 7 passes), encore très complet quoique moins dominateur que d’habitude à l’intérieur, en témoignent les deux contres que lui a infligés Davis, sous les yeux de Julius Erving, légende du club, et du réalisateur M. Night Shyamalan, natif de Philly.

Warriors en mode snipers 

Le pivot camerounais, sélectionné parmi les titulaires – au même titre que LeBron James – pour le All-Star Game du 20 février à Cleveland (Ohio), a notamment été épaulé par Tobias Harris (23 pts), particulièrement adroit (10/15).

A San Francisco, au terme d’une rencontre au rythme très enlevé, les Warriors ont fait plier les coriaces Timberwolves. Et la montée en puissance du duo Stephen Curry/Klay Thompson de se vérifier.

Car les paniers à longue distance ont plu dans le Chase Center, le premier réussissant un 6/10 et le second un 5/9, pour finir respectivement avec 29 points (8 rbds, 6 passes, 3 interceptions) et 23 points (meilleur total en huit matches, 5 rbds, 4 passes).

Leur adresse a été contagieuse, puisque Andrew Wiggins, lui aussi sélectionné parmi les titulaires du All-Star Game avec l’habitué Curry, a fêté cette première en finissant avec 19 points (5/8 à longue distance). Au final, Golden State a joué les Guillaume Tell derrière son arc avec presque 60% de réussite.

Stephen Curry, le N.30 des Golden State Warrior, contre les Minnesota Timberwolves lors du match de NBA entre les Warriors et les Timberwolves, au Chase Center le 27 janvier 2022 à San Francisco, Californie. 

Il fallait bien ça, car Minnesota, qui cède sa 7e place à l’Ouest aux Clippers, a dominé dans la raquette, à l’image de Karl-Anthony Towns (31 pts, 12 rbds, 6 passes) et d’Anthony Edwards (27 pts, 6 passes, 6 rbds).

Pour les Warriors, 2e, la série continue avec un 4e succès de rang qui leur permet de suivre le rythme infernal du leader Phoenix.

TW médias

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.