Nouveau Gouvernement : D’autres décrets vont tomber…

POLITIQUE : Ce dimanche a été une journée de surprise pour de nombreux sénégalais, de joie pour certains et surtout de déception pour d’autres. C’est une lapalissade que de le soutenir.

Les décrets sont tombés pour annoncer un nouveau gouvernement qui, en réalité a été recyclé pour repêcher la plupart des Ministres à l’exception de certains comme Amadou Bâ, Aly Ngouye Ndiaye, Makhtar Cissé, Boun Abdallah Dione sans oublier Aminata Touré qui a été relevée de ses fonctions de Présidente du Conseil économique, social et environnemental.

Macky a créé la surprise avec le cas Idrissa Seck, l’ancien Premier Ministre dont il n’était pas en odeur de sainteté. Arrivé deuxième lors de la Présidentielle de 2019, l’ancien Premier Ministre n’avait pas accepté la victoire de Macky avec des résultats qu’il estimait tronqués.

Aujourd’hui, deux de ses proches siègent comme ministres dans le nouveau gouvernement et lui, a été propulsé à la tête du Cese.

Beaucoup croient en finir avec les surprises et les décrets, mais il n’en est rien. Macky nous réserve d’autres surprises. C’est dire que d’autres décrets sont attendus dans les prochaines heures, dans les prochains jours.

En effet, certains des frustrés seront recyclés pour occuper des postes importants à l’intérieur ou à l’extérieur du pays. Car, il serait maladroit que, dans cette dynamique d’élargissement de la majorité présidentielle, Macky fasse le vide autour de lui et fasse entièrement confiance à d’anciens adversaires.

Il est toujours utile de garder ses proches, ceux avec qui l’on a cheminé dès le début et qui, comme tout homme politique, peuvent nourrir des ambitions sans jamais chercher à vous barrer la route.

Dans ce sillage Amadou Bâ, Aly Ngouye Ndiaye, Mimi Touré et Boun Abdallah Dionn qui n’ont plus rien à prouver, mériteraient une once de reconnaissance de la part d’un régime à qui ils ont tout donné.

Car, rappelons-le, on ne se débarrasse pas complètement de son Ministre de l’Intérieur. Car, cet homme, au cœur du dispositif sécuritaire, électoral et surtout des opération de police et de renseignement, est nécessairement détenteur de secrets d’Etat et de secrets tout court qui peuvent faire mal. Et cet homme, on ne le laisse pas dans la nature pour qu’il atterrisse entre les mains des adversaires.

Quant à Amadou Bâ, Mimi Touré et l’ancien Premier Ministre Dionn, ils ont tout donné à leur parti, dans la loyauté et la compétence, sans coup férir. Ils ne méritent guère qu’on leur envoie des gens pour leur cracher dessus et de les défenestrer après pour les oublier.

La preuve, les attaques contre Mimi reprennent de plus bel. Ce qui est dommage. Car, c’est la deuxième fois qu’elle subit ce genre d’ostracisme.

L’ancien Ministre des Affaires étrangères a, quant à lui, fait la politique par le social dans les différentes unités des Parcelles assainies et à Grand-Médine. Son œuvre a permis au parti de gagner dans cette importante localité et d’embrigader le Maire Moussa Sy.

Mais, ce qui est plus intéressant à souligner, c’est que ce n’est pas seulement Idrissa Seck qui était dans le collimateur de Macky. D’autres leaders de partis, des membres de l’opposition étaient ciblés, démarchés avec des fortes propositions à l’appui. Certains ont accepté le deal et leur nomination pourrait ne pas tarder.

Comme quoi, Macky a ratissé large et a entrepris un travail systématique de rapprochement avec beaucoup de leaders de la classe politique dans le but d’élargir sa majorité.

Celui qui disait lors de sa réélection qu’il n’est plus dans les combines, a démontré qu’il est beaucoup plus, dans les manœuvres, aujourd’hui, que de par le passé.

Il n’a jamais cessé de politiquer avec comme résultat surprenant, l’affaiblissement d’une opposition qui se remettra difficilement de la situation.

Celle-ci, déchiquetée et désorientée ne serait-ce que par l’attitude du Pds, l’exil de Karim et l’inéligibilité de Kalifa Sall, a perdu son potentiel leader et en perdra d’autres dans les prochains jours.

Comme quoi, le Président de la République travaille à mettre toutes les chances de son côté afin de gagner toute échéance électorale future.

Son obsession semble être de tout faire pour éviter que le pouvoir ne tombe entre les mains de vrais opposants.

TW médias / Dakarmatin.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.